Où placer ses plantes vertes en intérieur ?

Dif­fi­cile de savoir où plac­er ses plantes vertes en intérieur pour qu’elles béné­fi­cient de la bonne lumi­nosité adap­tée à leurs besoins. On vous explique toutes les astuces pour leur trou­ver l’en­droit par­fait !

par | 20 novembre 2023

Savoir où plac­er ses plantes vertes chez soi peut relever du casse-tête. La plu­part des con­seils pré­conisent un endroit lumineux mais sans soleil direct… Savez-vous à quoi cela cor­re­spond con­crète­ment chez vous ?

Optimiser la luminosité pour les plantes vertes

La lumière du soleil est néces­saire pour l’immense majorité des plantes afin qu’elles réalisent leur pho­to­syn­thèse. En intérieur, l’intensité lumineuse dimin­ue rapi­de­ment, la lumière étant fil­trée par les vit­res des fenêtres, les rideaux ou sim­ple­ment par une expo­si­tion peu ensoleil­lée. Il est alors indis­pens­able de con­naître la lumi­nosité pro­pre à son loge­ment. 

Encore faut-il savoir où le soleil arrive, à quelle inten­sité et sur quelle durée ! L’œil humain n’est pas très bon pour juger de l’intensité lumineuse en intérieur. Il s’adapte pour nous don­ner une impres­sion d’harmonie de lumière dans une pièce. Si vous utilisez un appareil pho­to, vous aurez un aperçu plus réel de cette perte de lumi­nosité : à une dis­tance d’un mètre der­rière une fenêtre, on perd les trois quarts de l’intensité lumineuse.

Connaître les différentes intensités lumineuses : soleil et soleil tamisé

  • SOLEIL : cela cor­re­spond à un endroit qui reçoit le soleil direct lors d’une grande par­tie de la journée. Ce sont les pièces les plus ensoleil­lées et les plus chaudes, ori­en­tées vers le sud. Notez toute­fois qu’au sud, le soleil pénètre moins loin dans vos pièces qu’avec une ori­en­ta­tion sud-est ou sud-ouest. Il fau­dra se méfi­er de ces pièces pen­dant l’été car vos plantes risquent de se desséch­er ou de brûler. L’in­stal­la­tion de rideaux ou de stores lim­it­era les risques sans avoir besoin de déplac­er vos plantes. 
  • SOLEIL TAMISÉ : c’est l’exposition la plus courante en intérieur. On la ren­con­tre lorsque la lumière est fil­trée (ombre d’un arbre devant la fenêtre, voilage aux fenêtres…) ou lorsqu’on s’éloigne d’une fenêtre exposée au soleil direct (plus d’un mètre). C’est l’endroit à priv­ilégi­er pour la majorité de vos plantes d’intérieur ou quand vous ne con­nais­sez pas les besoins d’une nou­velle arrivante.

Répérer la différence entre mi-ombre et ombre pour ses plantes vertes

  • MI-OMBRE : cela cor­re­spond à un espace où l’intensité lumineuse est plus faible, soit parce que la fenêtre ne reçoit pas de soleil direct (ori­en­ta­tion au nord), soit parce qu’on s’éloigne beau­coup d’une fenêtre qui reçoit du soleil une par­tie de la journée (ori­en­ta­tion est ou ouest). C’est un endroit intéres­sant pour toutes les plantes qui poussent naturelle­ment à l’abri d’autres com­pa­tri­otes — notam­ment les plantes trop­i­cales — mais dont il fau­dra se méfi­er l’hiver, quand la durée d’ensoleillement devient trop courte.
  • OMBRE : non, ce n’est pas le noir total de votre cave ! C’est sim­ple­ment l’endroit le plus som­bre de chez vous. Il s’agit bien sou­vent du coin le plus éloigné des fenêtres ou des endroits abrités comme le dessous d’un escalier.


Quelle intensité lumineuse pour quels types de plantes ?


  • Par défaut, la plu­part des plantes d’intérieur.
  • Les plantes trop­i­cales (mi-ombre en été)
  • Les orchidées, les bégo­nias et toutes les plantes fleuries.


  • Toutes les plantes de sous-bois comme les fougères ou les mouss­es.
  • Les palmiers, notam­ment le palmi­er nain ou le palmi­er des mon­tagnes.
  • Un coin presque à l’ombre** ? Voici des var­iétés à tester : le pothos, les fougères, l’aglaonema, le calathea, le dief­fen­bachia…


Cet arti­cle est à retrou­ver dans le Numéro 8 “Créer” de Veìr Mag­a­zine.

Au som­maire : un dossier com­plet sur les plantes vertes d’in­térieur, des con­seils pour les choisir, les rem­pot­er, les soign­er, les arroser…


📌 Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.