Focus plante verte — Le pothos

par | 3 octobre 2022

Voilà une plante verte qui a bien des noms : pothos, lierre doré, Scindap­sus aureus, liane du dia­ble ou Epiprem­num aureum. Elle fab­rique de grandes lianes que vous pou­vez faire grimper ou retomber en cas­cade. On la con­fond par­fois avec le philo­den­dron, auquel elle est appar­en­tée, qui a des feuilles en forme de cœur et laisse des mem­branes sèch­es après chaque nou­velle feuille. C’est l’une des plantes les plus faciles à entretenir, elle vous par­don­nera beau­coup d’erreurs et elle grandit vite. Le pothos fait aus­si par­tie des plantes les plus dépol­lu­antes, une bonne rai­son de l’ajouter à votre intérieur ! 

Suiv­ez ces quelques con­seils pour faire grandir votre pothos.

Entretien du pothos

Où la placer ? 

Le pothos est peu con­traig­nant. Il grandi­ra plus vite dans un endroit lumineux. Cepen­dant, il s’acclimate aus­si aux recoins plus ombragés de votre intérieur, notam­ment si vous le déposez en hau­teur sur une étagère. La var­iété “Mar­ble queen” est plus frag­ile :, elle néces­site une bonne lumi­nosité en rai­son de ses feuilles blanch­es tachetées de vert, pau­vres en chloro­phylle. Dans tous les cas, évitez le soleil direct qui ris­querait de brûler ses feuilles (elles deviendraient blanch­es).

Comment gérer ses lianes ?

Il ne s’appelle pas “liane du dia­ble” pour rien ! Le pothos peut déploy­er ses tiges sur plusieurs mètres. Pour cela, vous pou­vez les laiss­er retomber en posant la plante en hau­teur ou dans un pot sus­pendu ou bien les faire grimper sur un tuteur épais en fibre de coco. Si votre plante se dégar­nit au cen­tre pour ne faire grandir qu’une seule tige, il est temps de la tailler ou de mar­cot­ter ses racines aéri­ennes.

Faut-il le tailler ?

Dans un envi­ron­nement lumineux, le pothos peut grandir jusqu’à 45 cen­timètres par an, de quoi être rapi­de­ment envahi ! Il est impor­tant de tailler la plante chaque print­emps afin qu’elle développe plusieurs tiges sec­ondaires et ne se fatigue pas avec des tiges trop longues. Coupez les tiges les plus grandes de moitié env­i­ron, un ou deux cen­timètres au-dessus d’une feuille (atten­tion, sa sève est tox­ique, portez des gants pour la couper). Pour l’étoffer au cen­tre, vous pou­vez enrouler une tige sur le dessus de la terre pour faire touch­er quelques racines aéri­ennes : c’est le mar­cot­tage. Les racines aéri­ennes se dévelop­per­ont toutes seules dans la terre, et de nou­velles feuilles gar­niront le cen­tre du pothos.

Peut-on bouturer un pothos ?

C’est l’une des plantes les plus sim­ples à bou­tur­er : cela vous per­me­t­tra de mul­ti­pli­er votre col­lec­tion facile­ment. Récupérez les tiges coupées lors de la taille ou sélec­tion­nez une tige sur la plante, en coupant avant un noeud : quelques cen­timètres sous une ram­i­fi­ca­tion de deux feuilles. Sup­primez les feuilles du bas et placez la tige dans l’eau, à la lumière. Vous pou­vez planter vos bou­tures en terre quand les racines mesurent env­i­ron deux ou trois cen­timètres. N’hésitez pas à planter plusieurs tiges dans un même pot afin d’avoir une plante bien touf­fue. 

Entretien du pothos

Comment gérer son arrosage ?

Le pothos est la plante idéale pour les débu­tants. Il néces­site un arrosage réguli­er, dès que la terre est sèche en sur­face, env­i­ron une fois par semaine en été et tous les quinze jours en hiv­er. Néan­moins, en cas d’oubli, il tien­dra sans souci plusieurs jours sans arrosage et il vous aver­tit rapi­de­ment d’un excès d’eau avec ses feuilles qui brunis­sent sur les bor­ds et des gout­telettes qui se for­ment à leur pointe. De même, vous pou­vez aus­si pul­véris­er de l’eau sur ses feuilles en cas de canicule ou d’air trop sec.

Quand rempoter son pothos ?

Le pothos aime être à l’étroit. Effec­tive­ment, il vous sig­nalera un manque d’espace quand il fab­ri­quera de plus en plus de racines aéri­ennes et quand ses racines de terre sor­tent sous le pot. Dans ce cas, il est temps de rem­pot­er, de préférence au print­emps. Choi­sis­sez un pot légère­ment plus grand dans lequel vous dis­poserez une couche de billes d’argile et du ter­reau. Sortez votre plante de son pot (n’oubliez pas de l’arroser quelques jours avant) et dégagez au max­i­mum l’ancien sub­strat des racines. Posez la plante au cen­tre et com­plétez avec du ter­reau, en veil­lant à dis­pos­er les lianes tout autour. Vous pou­vez en prof­iter pour faire buis­son­ner votre plante en plaçant quelques racines aéri­ennes en terre.

veir magazine numéro 3

Retrou­vez tous les con­seils pour entretenir votre Pothos dans le Numéro 3 — Automne 2020 “Partager”.

Vous avez aimé cet arti­cle ?   Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Planter un chèvrefeuille

Planter un chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est la plante parfaite pour habiller un mur ou une rambarde de balcon. Il offre de belles fleurs parfumées qui pourront attirer les pollinisateurs, s’adapte très bien à la culture en pot et se cultive sans difficulté. La seule attention qu’il ne...

lire plus
Quel engrais choisir au potager ?

Quel engrais choisir au potager ?

Choisir le bon engrais au potager est une étape indispensable pour tout jardinier qui souhaite assurer une belle récolte tout en préservant la fertilité de son sol sur le long terme. Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour bien choisir ses engrais. Voici...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.