Comment planter des salades au potager ?

En bac ou en pleine terre, décou­vrez tous nos con­seils pour planter des salades dans votre potager, même pour les débu­tants.

par | 24 octobre 2022

Com­ment planter des salades tout au long de l’an­née au potager ? Nous pen­sons bien con­naître ce légume et, pour­tant, nous ne savons sou­vent pas ce qui se cache sous ce terme générique.

Les grandes familles de salades à planter au potager

Les laitues : laitue beurre, laitue à couper, batavia, feuille de chêne, romaine, etc. Cette famille regroupe quelques cen­taines de var­iétés à elle seule !

Les chicorées : sca­role, frisée, trévise, endive, etc.

Les “petites salades” : mâche, roquette, cres­son, pis­senlit, épinard et tout le reste !

Variétés de salades à planter pour les débutants 

En bacs : feuille de chêne blonde, batavia, “Gotte jaune d’or” ou “Tom Pouce”

En pleine terre : “Mer­veille d’Hiver”, frisées ou scaroles

Des salades à planter toute l’année ?

Pour l’automne/hiver : 

- à planter dès le 15 août, elles résis­tent aux frimas de l’hiver : mâche et chicorée

- en automne : laitue “Hiv­er de Ver­rières” ou “Rougette de Mont­pel­li­er”

Pour le printemps/été :

- dès mars, repiquez les laitues comme la “Reine de mai” ou la “Batavia Rouge Grenobloise”

- à par­tir de juin, optez pour des var­iétés résis­tantes à la chaleur : “Cres­son­nette maro­caine” ou sucrine

Envi­ron­nement : Des salades à la dérive

Si la salade est le cinquième légume le plus con­som­mé en France, elle l’est mal­heureuse­ment trop sou­vent sous forme pré­parée. Les Français con­som­meraient 73 000 tonnes de mesclun et autres mâch­es en sachet par an ! Au-delà des déchets engen­drés se pose la ques­tion de la méth­ode de lavage de ces salades. Le rinçage d’un kilo de salade néces­site 20 à 30 litres d’eau. De plus, il se fait à l’aide d’une solu­tion chlorée (ce qui n’empêche pas de retrou­ver des résidus de pes­ti­cides et de nitrates sur les légumes en ques­tion)… Une cat­a­stro­phe pour l’environnement et pour notre san­té ! Priv­ilé­gions donc les légumes du potager ou du marché bio, nous ne nous en porterons que mieux !

Les variétés de salades à couper

Ces salades à pousse rapi­de se récoltent feuille par feuille : pra­tique pour adapter la quan­tité récoltée à sa con­som­ma­tion ! On coupe les feuilles au-dessus du col­let (la base du plant), au fur et à mesure des besoins, au lieu de prélever la salade entière. Le même pied offre sou­vent deux à trois récoltes suc­ces­sives.

Cultiver des salades
Illus­tra­tion réal­isée par Mar­i­on Demeu­le­naere

Les différents contenants pour cultiver des salades

Si les salades occu­pent rel­a­tive­ment peu de place, prévoyez tout de même des con­tenants d’au moins 20 cm de pro­fondeur et autant de diamètre. Préférez même, si pos­si­ble, de grandes jar­dinières : elles grandiront davan­tage ! 

À not­er qu’une jar­dinière clas­sique (50 cm de long) peut con­tenir deux salades.

Pensez à récupér­er les pots des fleurs ou des plantes vertes, sou­vent trop petits pour accueil­lir les légumes du potager : ils fer­ont le bon­heur d’une jolie salade !

Si vous dis­posez d’un jardin, la pleine terre leur ira à mer­veille.

L’exposition des salades

Atten­tion aux coups de soleil ! Les salades n’apprécient guère les expo­si­tions pro­longées sauf, en hiv­er, lorsque le soleil est plus doux. Idéale­ment, elles ne devraient pas être au soleil plus de la moitié de la journée. Selon votre espace, vous pou­vez : 

- les installer com­plète­ment à l’abri du soleil, pourvu qu’elles reçoivent de la lumière ;

- les déplac­er en les instal­lant au soleil matin et soir, mais à l’om­bre aux heures chaudes, surtout en été ;

- les planter à l’ombre de grands légumes.

Bons plan(t)s pour cultiver des salades

Pour une récolte tout au long de l’année, éch­e­lon­nez vos semis et plan­ta­tions. Un inter­valle de trois semaines est générale­ment suff­isant.

Si vous pra­tiquez la rota­tion des cul­tures, installez vos salades à la suite de légu­mineuses (pois, fèves, etc.) : ces dernières libèrent de l’azote, dont sont frian­des les salades. La plu­part des salades étant peu gour­man­des, vous pour­rez installer à leur suite les plantes de votre choix et, pourquoi pas, d’autres salades. Si vous choi­sis­sez de ne cul­tiv­er que des salades, pensez à enrichir la terre, entre chaque plan­ta­tion. 

Cultiver des salades

Les semis des salades

Les semis de salades sont un peu déli­cats mais réal­is­ables, avec un brin de patience. Jar­dinier débu­tant, il sera peut-être préférable d’acheter un plant, tout prêt à être repiqué !

Pour semer, creusez un sil­lon de 0,5 à 1 cm de pro­fondeur. En pot ou en godet, espacez chaque graine de 1 ou 2 cm. En pleine terre, dis­posez 3 ou 4 graines, tous les 25 cm env­i­ron (à ajuster selon les var­iétés). Recou­vrez d’une fine couche de terre et arrosez immé­di­ate­ment, puis régulière­ment jusqu’à la lev­ée qui aura lieu idéale­ment dans les 4 à 6 jours.

Lorsque les tem­péra­tures sont fraîch­es, priv­ilégiez le semis sous abri (serre ou intérieur).

Si vos plants dis­parais­sent après la lev­ée, comme s’ils avaient fon­du, c’est ce que l’on appelle “la fonte des semis”. Elle est sou­vent due à un excès d’humidité ou, plus rarement, à un semis trop ser­ré. Gare à l’excès d’arrosage !

Le repiquage des salades

Si vous avez acheté vos plants ou si vous avez réal­isé vos semis en godets, vous devrez les repi­quer.

1) En pré­pa­ra­tion du repi­quage, arrosez vos plants et leur terre d’accueil. N’hésitez pas à immerg­er vos plants directe­ment, dans un récip­i­ent rem­pli d’eau à tem­péra­ture ambiante.

2) Creusez un trou adap­té à la taille de votre plant.

3) Dépotez votre jeune plant. S’il résiste, pressez douce­ment le godet, en plusieurs endroits, tout en le tirant. Pensez à démêler les racines, cela facilit­era l’enracinement. Si vos plants sont trop emmêlés, séparez-les à l’aide d’une fourchette.

4) Une fois votre plant instal­lé, tassez et ajoutez de la terre, afin de bien cou­vrir les racines.

5) Arrosez abon­dam­ment.

6) En pot, assurez-vous qu’il ne reste pas de poches d’air. Elles appa­rais­sent en général après l’arrosage : vous observerez que la terre se tasse un peu par endroit. Si c’est le cas, ajoutez de la terre et com­primez-la bien.

Cette opéra­tion n’est pas néces­saire si vous aviez plan­té vos salades dans leur con­tenant défini­tif. En revanche, vous devrez impéra­tive­ment éclair­cir (ôter les plants les moins vigoureux). Essayez de laiss­er une dis­tance de 25 cm entre chaque plant.

Les limaces & vos salades

Nos amis, les gastéropodes, raf­fo­lent de nos bonnes salades ! 

Quelques astuces pour les main­tenir à dis­tance :

  • Lais­sez bien grandir vos semis, avant de les installer au potager. Les limaces aiment par­ti­c­ulière­ment les jeunes pouss­es.
  • Arrosez de préférence le matin, car elles sont plus actives la nuit et appré­cient les sols humides.
  • Paillez avec des matières rugueuses : copeaux de bois, aigu­illes de sapin, etc.
  • Installez des épluchures au pied de vos plan­ta­tions. Les limaces, attirées par ce fes­tin, n’auront plus qu’à être “cueil­lies” au petit matin et déplacées au loin.
  • Pensez aux plantes com­pagnes. Le cer­feuil ou la bour­rache for­meront une bar­rière naturelle con­tre ces indésir­ables.
  • Cer­taines var­iétés ne sont a pri­ori pas du goût des limaces : les salades rouges (feuille de chêne, chicorée), celles à feuilles épaiss­es (romaine et batavia) ou encore la roquette.

La meilleure solu­tion reste de sur­veiller et de ramass­er les limaces, matin et soir, si vous en avez le temps !

Protection hivernale des cultures de salades

Édi­tion d’hiver oblige, voici quelques astuces anti-coup de froid :

- Optez pour des var­iétés d’hiver : les chicorées, la sca­role ou encore la mâche ne craig­nent pas le froid.

- Paillez les pieds de vos plants sur plusieurs cen­timètres. Cela main­tien­dra leurs racines au chaud.

- Si vous le pou­vez, installez-les sous un tun­nel, en cas de gelée. Vous trou­verez des voiles d’hivernage en rouleau (à découper), en jar­diner­ie, sinon des rideaux fins ou une bâche trans­par­ente fer­ont l’affaire ! Pensez à les retir­er lorsque les tem­péra­tures sont plus douces et, si pos­si­ble, aérez durant la journée.

- Sur un bal­con ou une ter­rasse, pro­tégez vos pots en les plaçant con­tre le mur. 

Récolte des salades

Les var­iétés à couper poussent en général plus vite. Vous pour­rez com­mencer à les récolter, env­i­ron un mois après le semis. Pour les autres, coupez tout sim­ple­ment le pied et arrachez la racine pour laiss­er la place à de nou­veaux plants. Dans tous les cas, préférez une cueil­lette mati­nale, pour préserv­er la fer­meté de vos feuilles.

Cultiver des salades

Si vous souhaitez récolter les graines de vos salades, il vous suf­fi­ra de les laiss­er mon­ter en graine (fleurir). Une fois la flo­rai­son finie, les fleurs lais­seront place à de petites gouss­es. Coupez-les et ouvrez-les en deux pour retir­er douce­ment les graines. Lais­sez-les alors séch­er, pen­dant une semaine, dans un endroit sec et som­bre. Placez-les ensuite dans une enveloppe et con­servez-les au frais, au sec et à l’abri de la lumière, pour les replanter l’année suiv­ante.

Atten­tion ! La mon­tée en graine est par­fois pré­coce, bien avant la fin de la sai­son. C’est une réac­tion à un choc imprévu : fortes chaleurs, manque d’arrosage, repi­quage, etc. Se sen­tant en dan­ger, les salades met­tent toute leur énergie dans la pro­duc­tion de fleurs qui leur per­me­t­tront de se repro­duire. Pour éviter ça, arrosez régulière­ment et paillez pour main­tenir l’humidité. Optez pour des var­iétés résis­tantes et adap­tées à la sai­son.


Vous avez aimé cet arti­cle ?   Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.