d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Comment planter des salades au potager ?

Comment planter des salades au potager ?

Comment planter des salades tout au long de l’année au potager ? Nous pensons bien connaître ce légume et, pourtant, nous ne savons souvent pas ce qui se cache sous ce terme générique.

Les grandes familles de salades à planter au potager

Les laitues : laitue beurre, laitue à couper, batavia, feuille de chêne, romaine, etc. Cette famille regroupe quelques centaines de variétés à elle seule !

Les chicorées : scarole, frisée, trévise, endive, etc.

Les “petites salades” : mâche, roquette, cresson, pissenlit, épinard et tout le reste !

Variétés de salades à planter pour les débutants 

En bacs : feuille de chêne blonde, batavia, “Gotte jaune d’or” ou “Tom Pouce”

En pleine terre : “Merveille d’Hiver”, frisées ou scaroles

Des salades à planter toute l’année ?

Pour l’automne/hiver : 

– à planter dès le 15 août, elles résistent aux frimas de l’hiver : mâche et chicorée

– en automne : laitue “Hiver de Verrières” ou “Rougette de Montpellier”

Pour le printemps/été :

– dès mars, repiquez les laitues comme la “Reine de mai” ou la “Batavia Rouge Grenobloise”

– à partir de juin, optez pour des variétés résistantes à la chaleur : “Cressonnette marocaine” ou sucrine

Environnement : Des salades à la dérive

Si la salade est le cinquième légume le plus consommé en France, elle l’est malheureusement trop souvent sous forme préparée. Les Français consommeraient 73 000 tonnes de mesclun et autres mâches en sachet par an ! Au-delà des déchets engendrés se pose la question de la méthode de lavage de ces salades. Le rinçage d’un kilo de salade nécessite 20 à 30 litres d’eau. De plus, il se fait à l’aide d’une solution chlorée (ce qui n’empêche pas de retrouver des résidus de pesticides et de nitrates sur les légumes en question)… Une catastrophe pour l’environnement et pour notre santé ! Privilégions donc les légumes du potager ou du marché bio, nous ne nous en porterons que mieux !

Les variétés de salades à couper

Ces salades à pousse rapide se récoltent feuille par feuille : pratique pour adapter la quantité récoltée à sa consommation ! On coupe les feuilles au-dessus du collet (la base du plant), au fur et à mesure des besoins, au lieu de prélever la salade entière. Le même pied offre souvent deux à trois récoltes successives.

Cultiver des salades
Illustration réalisée par Marion Demeulenaere

Les différents contenants pour cultiver des salades

Si les salades occupent relativement peu de place, prévoyez tout de même des contenants d’au moins 20 cm de profondeur et autant de diamètre. Préférez même, si possible, de grandes jardinières : elles grandiront davantage ! 

À noter qu’une jardinière classique (50 cm de long) peut contenir deux salades.

Pensez à récupérer les pots des fleurs ou des plantes vertes, souvent trop petits pour accueillir les légumes du potager : ils feront le bonheur d’une jolie salade !

Si vous disposez d’un jardin, la pleine terre leur ira à merveille.

L’exposition des salades

Attention aux coups de soleil ! Les salades n’apprécient guère les expositions prolongées sauf, en hiver, lorsque le soleil est plus doux. Idéalement, elles ne devraient pas être au soleil plus de la moitié de la journée. Selon votre espace, vous pouvez : 

– les installer complètement à l’abri du soleil, pourvu qu’elles reçoivent de la lumière ;

– les déplacer en les installant au soleil matin et soir, mais à l’ombre aux heures chaudes, surtout en été ;

– les planter à l’ombre de grands légumes.

Bons plan(t)s pour cultiver des salades

Pour une récolte tout au long de l’année, échelonnez vos semis et plantations. Un intervalle de trois semaines est généralement suffisant.

Si vous pratiquez la rotation des cultures, installez vos salades à la suite de légumineuses (pois, fèves, etc.) : ces dernières libèrent de l’azote, dont sont friandes les salades. La plupart des salades étant peu gourmandes, vous pourrez installer à leur suite les plantes de votre choix et, pourquoi pas, d’autres salades. Si vous choisissez de ne cultiver que des salades, pensez à enrichir la terre, entre chaque plantation. 

Cultiver des salades

Les semis des salades

Les semis de salades sont un peu délicats mais réalisables, avec un brin de patience. Jardinier débutant, il sera peut-être préférable d’acheter un plant, tout prêt à être repiqué !

Pour semer, creusez un sillon de 0,5 à 1 cm de profondeur. En pot ou en godet, espacez chaque graine de 1 ou 2 cm. En pleine terre, disposez 3 ou 4 graines, tous les 25 cm environ (à ajuster selon les variétés). Recouvrez d’une fine couche de terre et arrosez immédiatement, puis régulièrement jusqu’à la levée qui aura lieu idéalement dans les 4 à 6 jours.

Lorsque les températures sont fraîches, privilégiez le semis sous abri (serre ou intérieur).

Si vos plants disparaissent après la levée, comme s’ils avaient fondu, c’est ce que l’on appelle “la fonte des semis”. Elle est souvent due à un excès d’humidité ou, plus rarement, à un semis trop serré. Gare à l’excès d’arrosage !

Le repiquage des salades

Si vous avez acheté vos plants ou si vous avez réalisé vos semis en godets, vous devrez les repiquer.

1) En préparation du repiquage, arrosez vos plants et leur terre d’accueil. N’hésitez pas à immerger vos plants directement, dans un récipient rempli d’eau à température ambiante.

2) Creusez un trou adapté à la taille de votre plant.

3) Dépotez votre jeune plant. S’il résiste, pressez doucement le godet, en plusieurs endroits, tout en le tirant. Pensez à démêler les racines, cela facilitera l’enracinement. Si vos plants sont trop emmêlés, séparez-les à l’aide d’une fourchette.

4) Une fois votre plant installé, tassez et ajoutez de la terre, afin de bien couvrir les racines.

5) Arrosez abondamment.

6) En pot, assurez-vous qu’il ne reste pas de poches d’air. Elles apparaissent en général après l’arrosage : vous observerez que la terre se tasse un peu par endroit. Si c’est le cas, ajoutez de la terre et comprimez-la bien.

Cette opération n’est pas nécessaire si vous aviez planté vos salades dans leur contenant définitif. En revanche, vous devrez impérativement éclaircir (ôter les plants les moins vigoureux). Essayez de laisser une distance de 25 cm entre chaque plant.

Les limaces & vos salades

Nos amis, les gastéropodes, raffolent de nos bonnes salades ! 

Quelques astuces pour les maintenir à distance :

– Laissez bien grandir vos semis, avant de les installer au potager. Les limaces aiment particulièrement les jeunes pousses.

– Arrosez de préférence le matin, car elles sont plus actives la nuit et apprécient les sols humides.

– Paillez avec des matières rugueuses : copeaux de bois, aiguilles de sapin, etc.

– Installez des épluchures au pied de vos plantations. Les limaces, attirées par ce festin, n’auront plus qu’à être “cueillies” au petit matin et déplacées au loin.

– Pensez aux plantes compagnes. Le cerfeuil ou la bourrache formeront une barrière naturelle contre ces indésirables.

– Certaines variétés ne sont a priori pas du goût des limaces : les salades rouges (feuille de chêne, chicorée), celles à feuilles épaisses (romaine et batavia) ou encore la roquette.

La meilleure solution reste de surveiller et de ramasser les limaces, matin et soir, si vous en avez le temps !

Protection hivernale des cultures de salades

Édition d’hiver oblige, voici quelques astuces anti-coup de froid :

– Optez pour des variétés d’hiver : les chicorées, la scarole ou encore la mâche ne craignent pas le froid.

– Paillez les pieds de vos plants sur plusieurs centimètres. Cela maintiendra leurs racines au chaud.

– Si vous le pouvez, installez-les sous un tunnel, en cas de gelée. Vous trouverez des voiles d’hivernage en rouleau (à découper), en jardinerie, sinon des rideaux fins ou une bâche transparente feront l’affaire ! Pensez à les retirer lorsque les températures sont plus douces et, si possible, aérez durant la journée.

– Sur un balcon ou une terrasse, protégez vos pots en les plaçant contre le mur. 

Récolte des salades

Les variétés à couper poussent en général plus vite. Vous pourrez commencer à les récolter, environ un mois après le semis. Pour les autres, coupez tout simplement le pied et arrachez la racine pour laisser la place à de nouveaux plants. Dans tous les cas, préférez une cueillette matinale, pour préserver la fermeté de vos feuilles.

Cultiver des salades

Si vous souhaitez récolter les graines de vos salades, il vous suffira de les laisser monter en graine (fleurir). Une fois la floraison finie, les fleurs laisseront place à de petites gousses. Coupez-les et ouvrez-les en deux pour retirer doucement les graines. Laissez-les alors sécher, pendant une semaine, dans un endroit sec et sombre. Placez-les ensuite dans une enveloppe et conservez-les au frais, au sec et à l’abri de la lumière, pour les replanter l’année suivante.

Attention ! La montée en graine est parfois précoce, bien avant la fin de la saison. C’est une réaction à un choc imprévu : fortes chaleurs, manque d’arrosage, repiquage, etc. Se sentant en danger, les salades mettent toute leur énergie dans la production de fleurs qui leur permettront de se reproduire. Pour éviter ça, arrosez régulièrement et paillez pour maintenir l’humidité. Optez pour des variétés résistantes et adaptées à la saison.

Retrouvez l’article complet dans le Numéro 4 « Imaginer » – Hiver 2020

Cultiver des salades

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !