Débuter un potager autosuffisant

Com­ment débuter au potager pour aller faire plus d’au­tonomie et récolter vos légumes pour devenir petit à petit auto­suff­isant ? Suiv­ez nos con­seils !

par | 8 janvier 2024

Dif­fi­cile d’imag­in­er que l’on peut avoir un potager auto­suff­isant lorsqu’on débute. Manger ce que l’on cul­tive pro­cure un grand sen­ti­ment de sat­is­fac­tion et de fierté. Que l’on soit petit ou grand, c’est déjà une très bonne rai­son d’avoir un petit potager ! Mais cela per­met aus­si d’avoir accès à des fruits et légumes sains, frais et rich­es en nutri­ments. Et pourquoi pas, devenir autonome (ou presque) grâce à son potager !

Quelques règles à respecter pour bénéficier au maximum de son potager

  • Ban­nir les pro­duits chim­iques et respecter les règles d’utilisation des pro­duits autorisés en agri­cul­ture biologique ou des pro­duits dits naturels. Il faut notam­ment éviter de traiter un plant dont on va rapi­de­ment récolter les légumes. 
  • Être réguli­er dans l’arrosage et bien nour­rir le sol avec des apports de com­post ou du ter­reau de bonne qual­ité. Plus les plants sont en “souf­france”, plus ils puisent dans leurs réserves (dont on aimerait bien béné­fici­er). 
  • Cueil­lir au dernier moment, à la bonne matu­rité : c’est LE gros avan­tage d’un potager à la mai­son puisque cela joue un rôle pri­mor­dial dans la con­cen­tra­tion opti­male en nutri­ments des fruits et légumes. Le moment de récolte dépend de la var­iété de vos légumes : ren­seignez-vous.

💡Bonus “kids friend­ly” : cul­tiv­er des légumes avec ses enfants, c’est sou­vent une très bonne manière de les inciter à les décou­vrir autrement s’ils les boudent dans l’assiette.


Que planter dans un potager autosuffisant ?

Pour un potager nourrici­er 

Vous souhaitez priv­ilégi­er les légumes les plus nour­ris­sants ou les plus rich­es en nutri­ments ? Mis­ez sur les légumes qui poussent sous terre : pommes de terre, oignons, radis d’hiver, bet­ter­aves, carottes, navets. Ajoutez plusieurs choux, quelques courges var­iées et com­plétez par des légumes-feuilles cham­pi­ons en vit­a­mines comme le cres­son, l’épinard ou la blette. 

Pour avoir des herbes et légumes tou­jours frais 

Vous recherchez surtout la fraîcheur des ali­ments et souhaitez éviter les soucis de con­ser­va­tion ? Il vous faut une armée de salades à récolter au fur et à mesure des besoins et des petits radis ros­es. Plantez toutes vos herbes aro­ma­tiques préférées pour ne plus jamais avoir à en acheter (celles du com­merce fanent si vite !). Les tomates, ron­des, cor­nues ou ceris­es, sont aus­si tout indiquées afin de les déguster à pleine matu­rité. Enfin, n’oubliez pas les petits fruitiers : les frais­es, les fram­bois­es et les gro­seilles pour­ront être récoltées chaque matin.  

Pour des assi­ettes diver­si­fiées 

Plantez les légumes qui vous plaisent, mais en choi­sis­sant des var­iétés plus rares, orig­i­nales ou dites “anci­ennes”. Vous pou­vez en prof­iter pour décou­vrir les var­iétés locales qui vien­nent de votre région. Ten­tez des cul­tures plus orig­i­nales comme les épices : cur­cuma, moutarde ou gin­gem­bre se cul­tivent très bien. Enfin, n’oubliez pas qu’il n’y a pas que les légumes qui égayent les assi­ettes végé­tales : plantes sauvages et fleurs comestibles sont des atouts bour­rés de nutri­ments ! En cueil­lette, pensez à chercher de l’ortie, de l’oseille, du pis­senlit ain­si que des mûres ou des châ­taignes. Côté fleurs, en plus des indis­pens­ables alliées du potager comme la bour­rache ou la capucine, il y a de nom­breuses fleurs sur­prenantes à cul­tiv­er pour diver­si­fi­er son assi­ette. 

Pour un mini espace de cul­ture 

Ce n’est pas parce qu’on a un bal­con, une ter­rasse ou un tout petit jardin que l’on n’aura rien à se met­tre sous la dent ! Il existe désor­mais de nom­breuses var­iétés de légumes “nains”, par exem­ple chez les courges, les poivrons, les navets ou les aubergines. Sinon, optez pour des légumes naturelle­ment de petites tailles : salades, radis, tomates ceris­es et plantes aro­ma­tiques. Vous n’avez pas d’extérieur ? Faites ger­mer vos graines, ce sont de petites bombes nutri­tion­nelles.

 

Quelle surface pour un potager autosuffisant ?

Peu d’entre nous seront vrai­ment capa­bles d’être autonomes avec leur potager, ne serait-ce que pour l’espace et le temps néces­saires. Mais vous pou­vez vous nour­rir en grande par­tie de vos récoltes, même avec un petit potager, en opti­misant votre ren­de­ment. Voici quelques astuces :

  • Resser­rez légère­ment l’espace entre chaque plant (2 à 5 cm max­i­mum). Sur­veillez l’évolution de votre potager pour vous assur­er qu’il se développe bien.
  • Pra­tiquez la cul­ture inter­calaire : chaque espace vide au sol peut accueil­lir quelques graines de radis, un plant de salade, des aro­mates ou quelques fleurs comestibles.
  • Guidez vos plantes pour gag­n­er de la place. En hau­teur pour les con­com­bres ou les courges à l’aide de tuteurs, d’un gril­lage ou con­tre une haie. En dehors de la zone de cul­ture pour les courges ou les cour­gettes.
  • Semez deux légumes à crois­sance dif­férée : plantez des graines de radis ou de mesclun avec des graines de carottes. Ces dernières grossis­sent quand les pre­miers auront été récoltés.
  • Ajoutez des pots, même au jardin : cela per­met de libér­er de l’espace au potager et de déplac­er facile­ment les pots si besoin. Aro­mates, frais­es, fleurs, piments, tomates ceris­es, salades…


Retrou­vez l’ar­ti­cle com­plet sur l’al­i­men­ta­tion végé­tale, les con­seils nutri­tion­nels, les recettes de cui­sine et le cal­en­dri­er du jar­dinier autonome dans Numéro 12 “Nour­rir” de Veìr Mag­a­zine.


📌 Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !


Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.