Planter un framboisier en automne

par | 16 octobre 2023

L’au­tomne est le meilleur moment pour planter un fram­boisi­er au jardin ou en pot. C’est un fruiti­er facile à entretenir, avec une taille facile à réalis­er. Sa flo­rai­son est très mel­lifère, c’est une bonne idée pour attir­er les insectes chez vous !

Est-ce que le fram­boisi­er est fait pour moi ? Il est par­fait pour les emplace­ments où le soleil ne brûle pas et dont le sol retient bien l’humidité. N’aime pas la sécher­esse et résiste bien au froid. Peu exigeant pour l’entretien et la taille. 

Choisir un framboisier à planter

Veillez à choisir des var­iétés aut­ofer­tiles, surtout si vous ne plantez qu’un seul plant. Il existe ensuite des var­iétés remon­tantes (fruc­ti­fient 2 fois dans l’an­née) et non remon­tantes (fruc­ti­fie une seule fois). Si votre cli­mat est froid (notam­ment au print­emps), optez pour des var­iétés non remon­tantes.

Vous pou­vez vous con­tenter d’un seul plant (aut­ofer­tile) dans un petit espace. Le fram­boisi­er fab­rique des dra­geons chaque année (des pouss­es à sa base) qu’il est facile de bou­tur­er et de replanter pour agrandir votre col­lec­tion gra­tu­ite­ment.

Un fram­boisi­er à cul­tiv­er en pot ? Choi­sis­sez le fram­boisi­er ‘Ruby Beau­ty’ (remon­tante).

Planter un framboisier en pleine terre

La plan­ta­tion s’effectue en automne, générale­ment à par­tir de fin octo­bre et jusqu’en hiv­er dans les régions au cli­mat doux. Vous trou­verez alors des fruitiers dits “à racines nues” en plus des plants en pot. Si vous ratez le coche, il est tou­jours pos­si­ble de trou­ver des plants en pots au print­emps. 

La méth­ode de plan­ta­tion est qua­si­ment iden­tique pour les deux types de plants. Pour les fruitiers à racines nues, pensez à les pré­par­er avant la plan­ta­tion (voir encart sur le prali­nage). Pour les fruitiers en pot, réhy­dratez sim­ple­ment la motte dans une bas­sine d’eau quelques heures avant la plan­ta­tion. 

  1. Faire un trou un peu plus grand que les racines ou la motte. 
  2. Ajouter un peu de com­post mûr au fond et dépos­er votre fruiti­er de manière à ce que la base soit au niveau de la sur­face. 
  3. Recou­vrez de terre et tassez légère­ment. Veillez à laiss­er dépass­er légère­ment la base du fruiti­er.
  4. N’hésitez pas à faire une petite butte en remon­tant un peu la terre autour du pied de manière à créer une petite cuvette tout autour pour l’arrosage. 
  5. Arrosez généreuse­ment et paillez, de préférence avec des feuilles mortes. Si vous plantez au print­emps, sur­veillez l’humidité de la terre en arrosant régulière­ment et paillez dès l’arrivée des chaleurs (feuilles mortes, broy­ats de végé­taux, foin…).

Si vous plantez plusieurs fram­boisiers, lais­sez un espace min­i­mum de 60 cm entre chaque plant. 

Planter un framboisier en pot

Comme tous les fruitiers rouges, le fram­boisi­er se prête bien à la cul­ture en pot. À terme, il peut mesur­er jusqu’à 1 m d’envergure, il faut donc l’installer dans un pot assez grand et lui laiss­er un peu d’espace autour pour s’épanouir.

Les essen­tiels à la plan­ta­tion :

  • un pot de 60 cm de diamètre (50 cm de pro­fondeur env­i­ron) 
  • un mélange de terre : ⅓ de terre végé­tale ou ter­reau uni­versel, ⅓ de terre végé­tale et ⅓ de com­post bien décom­posé

La méth­ode de plan­ta­tion :

1- Sor­tir la motte de son pot et la dépos­er dans une bas­sine d’eau pour la réhy­drater.

2- Pré­par­er le pot en déposant une couche de billes d’argiles au fond, puis une couche d’un mélange de terre.

3- Installer la motte dans le pot pour qu’elle affleure en haut. Si besoin, rajouter ou enlever de la terre. 

4 — Com­pléter l’espace restant avec le mélange de ter­reau et tass­er légère­ment. 

5 — Créer une petite butte en remon­tant la terre autour du pied pour créer une petite cuvette tout autour. Arroser généreuse­ment. 

Quelle terre pour le framboisier ?

Les fram­boisiers aiment les sols rich­es et humides, sans trop de cal­caire. Si votre sol est trop cal­caire ou trop sableux, il fau­dra veiller à apporter régulière­ment du com­post.

La bonne idée pour les fram­boisiers : le pail­lage ! Recou­vrez le sol d’un pail­lage épais qui se dégrade rapi­de­ment comme les feuilles mortes. Cela amélior­era la qual­ité de votre sol petit à petit.

Le mélange par­fait pour la cul­ture en pot : ⅓ de terre végé­tale ou ter­reau uni­versel, ⅓ de com­post bien décom­posé et ⅓ de terre de bruyère.

Où planter un framboisier ?

C’est le fruiti­er par­fait pour les endroits ombragés, il n’aime pas le soleil direct et craint la sécher­esse. Vous pou­vez planter vos fram­boisiers le long d’un mur, à l’ar­rière de la mai­son ou à prox­im­ité d’une haie. Sur un bal­con, il fau­dra déplac­er le bac en plein été si le soleil brûle ou installer un para­sol.

N’ou­bliez pas qu’il fau­dra pou­voir cueil­lir facile­ment les fram­bois­es ! Lais­sez un espace suff­isant entre chaque plant (60 cm min­i­mum). Et éloignez vos plants du mur, du gril­lage ou des autres plan­ta­tions afin de pou­voir récolter facile­ment les fruits.

Décou­vrez le Numéro 15 “Désir­er” et son dossier dédié aux petits fruitiers.

Vous appren­drez à cul­tiv­er les petits fruitiers rouges, les agrumes en pot et le figu­ier. Décou­vrez quand planter, com­ment faire un prali­nage et, évidem­ment, com­ment récolter des fruits savoureux (avec des recettes en bonus !).

Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.