Comment tailler un figuier

par | 6 octobre 2023

Il n’est pas sim­ple de savoir com­ment tailler son figu­ier. La taille de votre figu­ier dépend de sa var­iété et de votre cli­mat. Elle n’est pas oblig­a­toire mais elle per­me­t­tra d’amélior­er votre récolte et de con­serv­er un arbre fruiti­er esthé­tique.

Les différentes variétés de figuiers

Le figu­ier (Ficus car­i­ca) est un arbre fruiti­er orig­i­naire du Moyen-ori­ent. Il existe de nom­breuses var­iétés de figu­iers qui ont des car­ac­téris­tiques dif­férentes en terme de fruc­ti­fi­ca­tion et de taille.

Le figu­ier se dis­tingue en pre­mier lieu en fonc­tion de son appareil repro­duc­teur :

  • les figu­iers femelles (ou domes­tiques) sont ceux que l’on cul­tive dans nos jardins. Ils pro­duisent les figues que l’on con­somme.
  • les figu­iers mâles (ou sauvages) pro­duisent des fruits non comestibles mais pri­mor­diaux ! Ils abri­tent la guêpe du figu­ier qui per­me­t­tra d’as­sur­er la fécon­da­tion des fruits du figu­ier femelle.

Au sein des figu­iers femelles, on trou­ve désor­mais deux types de figu­iers :

  • les figu­iers unifères qui pro­duisent une seule récolte de fruits, en fin d’été.
  • les figu­iers bifères qui fruc­ti­fient deux fois : une fois en été, une fois en automne.

La repro­duc­tion des figu­iers :

Le figu­ier a une sex­u­al­ité très com­plexe ! Les fleurs sont en réal­ité cachées au sein d’une poche (que nous prenons pour le fruit) et leur fécon­da­tion néces­site l’intervention d’un insecte spé­cial­isé : la guêpe Blastopha­ga psenes, dite blastophage. L’insecte et le fruiti­er sont intime­ment liés : ils dépen­dent l’un de l’autre pour leur repro­duc­tion. Le blastophage femelle pond en effet ses œufs dans la poche des figu­iers mâles (capri­figu­ier), qui vont ensuite se dévelop­per et se repro­duire à l’intérieur. Seules les jeunes guêpes femelles en ressor­tent, chargées du pollen ini­tiale­ment con­tenu dans la poche. Elles sont ensuite attirées par les poches des figu­iers femelles où elles se retrou­vent piégées, non sans avoir fécondé les fleurs à l’intérieur au préal­able. Pas d’inquiétude, les enzymes se char­gent de dis­soudre le blastophage avant votre cueil­lette de figues ! 

Tailler figuier en automne

Comment choisir son figuier ?

Pre­mière­ment, priv­ilégiez une var­iété aut­ofer­tile afin de ne pas avoir à vous souci­er de sa repro­duc­tion. La majorité des figu­iers ven­dus en pépinière et jar­diner­ie sont aut­ofer­tiles.

Les var­iétés bifères sont à éviter dans les zones où le cli­mat est encore frais au print­emps ou en début d’au­tomne. Si vous avez de gelées tar­dives, elles risquent de détru­ire la pre­mière vague de figues. Optez pour ces var­iétés si vous habitez près du lit­toral ou dans le sud du pays.

Les var­iétés unifères peu­vent s’ac­cli­mater partout ailleurs, dans les régions au cli­mat plus frais.

Quelques idées : le figu­ier ‘Dal­matie’, le figu­ier nain ‘Figal­i­ty’ ou encore le figu­ier ‘Goutte d’or’.

Pourquoi tailler un figuier ?

La taille du figu­ier n’est pas oblig­a­toire, notam­ment sur les jeunes sujets. Néan­moins, une taille min­ime per­met d’amélior­er sa fruc­ti­fi­ca­tion et d’éviter la diminu­tion de la récolte après quelques années. Si vous le cul­tivez en pot ou si vous avez peu d’e­space au jardin, la taille du figu­ier per­met aus­si de lim­iter sa crois­sance. La taille du figu­ier est plus impor­tant dans les régions au cli­mat froid afin de con­cen­tr­er la sève dans la pro­duc­tion de fruits.

Si vous n’avez pas envie de vous embêter avec la tech­nique de taille, vous pou­vez vous con­tenter d’une taille d’en­tre­tien tous les 2–3 ans. En automne, taillez unique­ment les branch­es qui ont portés des fruits.

Tailler un figuier en automne : les figuiers bifères

La taille du figu­ier en automne est à réserv­er aux figu­iers bifères, plan­tés dans les régions au cli­mat doux. En automne (octobre/novembre), la dernière récolte est ter­minée et vous pou­vez faire une taille d’en­tre­tien, tous les 2–3 ans. Con­tentez-vous de sup­primer toutes les vieilles branch­es et le bois mort qui ont déjà portés des fruits.

Et les figu­iers unifères ? En automne, vous pou­vez couper les pouss­es ayant fruc­ti­fiées dans l’an­née, à con­di­tion de pas tailler au print­emps suiv­ant.

Tailler un figuier au printemps : les figuiers unifères

Elle con­cerne plutôt le figu­ier unifère plan­té dans les régions au cli­mat froid et s’ef­fectue en fin d’hiver/début print­emps (février/mars). Il suf­fit de rac­cour­cir les longues branch­es prin­ci­pales d’1/3 env­i­ron pour lim­iter sa crois­sance. Pour les tiges sec­ondaires, por­teuses des fruits, repérez les bour­geons. Comptez trois bour­geons env­i­ron à par­tir de la base et coupez au-dessus. Atten­tion, le dernier bour­geon doit être ori­en­té vers l’ex­térieur pour faciliter la récolte.

Et les figu­iers bifères ? La taille au début du print­emps est risqué ! Les figues-fleurs (en forme de bour­geons bien ronds) se sont dévelop­pés pen­dant l’hiv­er et ce sont eux qui devien­dront des fruits. Il est pos­si­ble de sup­primer quelques bour­geons de feuilles (plus poin­tus) pour en con­serv­er unique­ment un, ori­en­té vers l’ex­térieur, par branche. Si vous ne les dis­tinguez pas bien, ne vous lancez pas dans la taille et atten­dez l’au­tomne.

Et la taille en été ? Pour les deux variétés !

En été, les deux var­iétés de figu­iers peu­vent béné­fici­er d’une taille si vous souhaitez amélior­er votre ren­de­ment.

Pour les figu­iers unifères : les fruits sont encore en cours de pousse et le figu­ier pro­duit de nou­veaux rejets. Il s’ag­it alors unique­ment de con­serv­er quelques rejets en bonne san­té pour la pro­duc­tion de l’an prochain et sup­primer les rejets chétifs.

Pour les figu­iers bifères : la pre­mière récolte est ter­minée, vous pou­vez couper les branch­es por­teuses de fruits récoltés au-dessus du pre­mier bour­geon-feuille ori­en­té vers l’ex­térieur (celui que vous avez peut-être lais­sé au début du print­emps). Une nou­velle branche poussera pour porter la deux­ième récolte.

Décou­vrez le Numéro 15 “Désir­er” et son dossier dédié aux petits fruitiers.

Vous appren­drez à cul­tiv­er les petits fruitiers rouges, les agrumes en pot et le figu­ier. Décou­vrez quand planter, com­ment faire un prali­nage et, évidem­ment, com­ment récolter des fruits savoureux (avec des recettes en bonus !).

Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.