Comment cultiver des betteraves ?

par | 18 septembre 2023

cultiver betteraves

Tout le monde devrait cul­tiv­er des bet­ter­aves ! Elles sont faciles à semer et elles deman­dent peu d’en­tre­tien jusqu’au moment de la récolte. Vous apprécierez ces légumes déli­cieux à l’au­tomne, récoltés frais et à con­som­mer de bien des manières.

Une terre bien préparée pour cultiver les betteraves

La qual­ité du sol est pri­mor­diale pour les bet­ter­aves. Il faut leur prévoir une terre meu­ble, aérée afin que la racine tubérisée — ce que vous allez manger ! — puisse grossir de manière har­monieuse. 

Notez que vous con­som­mez ce qui est en con­tact per­ma­nent avec le sol : pro­scrivez les engrais chim­iques et tous les autres pro­duits qui pour­raient per­turber leur qual­ité nutri­tive.

Cultiver la betterave

 Si vous cul­tivez dans un jardin, il faut veiller à plusieurs paramètres : 

  1. La qual­ité du sol : ni trop argileuse, ni trop sableuse.
  2. L’aération du sol : une terre meu­ble, sans cail­loux.
  3. Les nutri­ments : évitez les apports trop impor­tants en com­post ou engrais organique.

Si vous cul­tivez en pot :

Il sera plus sim­ple de prévoir une bonne terre dès le démar­rage. Rem­plis­sez vos pots avec de la terre végé­tale ou du ter­reau spé­cial potager sans ajout de com­post. Véri­fiez qu’il n’y a pas de bran­chages ou autres petits morceaux qui pour­raient gên­er la pousse.

La prin­ci­pale préoc­cu­pa­tion du jar­dinier urbain va être de trou­ver la bonne pro­fondeur pour installer ses légumes-racines. Les radis ros­es se cul­tivent très bien dans des petits pots ou jar­dinières (10 cm de pro­fondeur). Pour tous les autres légumes-racines, il fau­dra des con­tenants offrant 20 cm de pro­fondeur min­i­mum. Pas de panique cepen­dant, il n’est pas non plus néces­saire d’investir dans de très grands pots ! Les légumes-racines ont effec­tive­ment une grande racine tubérisée (celle que l’on con­somme) mais de petites racines sec­ondaires pour puis­er l’eau et les nutri­ments. Mal­gré ce que l’on pense, ils pren­nent moins de place sous terre qu’un plant de tomates ou de cour­gettes !

L’avantage de ces légumes est que vous pou­vez les récolter encore petits, car ils n’ont pas besoin de “mûrir”. À vous les salades de petites bet­ter­aves ou les mini-navets rôtis !

Un semis (presque) obligatoire pour cultiver les betteraves

Comme pour tous les légumes-racines, vous n’aurez (presque) pas le choix, il va fal­loir appren­dre à semer vos graines ! On ne va pas se men­tir : le semis des légumes-racines est un peu déli­cat. Il doit être réal­isé en pleine terre pour la majorité des légumes afin d’éviter de per­turber leurs racines. 

À not­er : les bet­ter­aves sup­por­t­ent néan­moins très bien le semis en godet. Vous pou­vez trou­ver en jeunes plants dans les jar­diner­ies ou pépinières. Une bonne idée pour les frileux du semis !

Info ! Vous allez être sur­pris d’apprendre que vous ne semez pas une graine de bet­ter­ave mais une glomérule ! Ils con­ti­en­nent en réal­ité plusieurs graines et donc plusieurs futurs plants. L’étape d’é­clair­cisse­ment* est ain­si indis­pens­able pour la bet­ter­ave.

Culture betterave

Mode d’emploi du semis :

Meilleure péri­ode pour le semis : juin/juillet 

  • Pré­parez bien la terre avant le semis (relisez un peu plus haut !) et arrosez copieuse­ment la veille. 
  • Creusez une ligne de 1 à 2 cm de pro­fondeur ou faites des trous à la bonne dis­tance* pour y semer une graine. Recou­vrez de terre et tassez légère­ment avant d’arroser en pluie fine.
  • Veillez à main­tenir la terre humide jusqu’à l’apparition des jeunes pouss­es. Vous pour­rez ensuite arroser généreuse­ment dès que la terre sera sèche en sur­face.

*La bonne dis­tance pour semer des bet­ter­aves : 7 cm > 20 cm

Les associations avec les betteraves

Les asso­ci­a­tions au potager per­me­t­tent de favoris­er l’en­traide entre les dif­férentes var­iétés et d’éviter de met­tre à prox­im­ité des plantes qui attir­eraient les mêmes insectes ravageurs. La bet­ter­ave aime être proche des salades, des oignons ou des choux. Elle aime moins la prox­im­ité des tomates, des carottes ou des poireaux.

Néan­moins, la com­bi­nai­son des légumes n’est pas oblig­a­toire­ment stricte, notam­ment dans les petits espaces. Si votre sol est bien nour­ri et si vous utilisez tous les gestes préven­tifs pour éviter les soucis, il n’y a pas de prob­lème à mélanger les var­iétés sans se préoc­cu­per de leurs préférences.

Un entretien facile

Toutes ces petites racines vont met­tre plusieurs semaines à grandir. La majorité d’entre elles ne sera récoltée que trois mois après le semis. Il peut se pass­er bien des choses pen­dant tout ce temps ! Heureuse­ment, elles sont con­ciliantes avec le jar­dinier débu­tant. Elles ne deman­dent pas à être arrosés quo­ti­di­en­nement, mais unique­ment lorsque la terre est bien sèche. N’ou­bliez pas le pail­lage.  Atten­dez que les pouss­es gran­dis­sent un peu pour ne pas les étouf­fer sous le pail­lage. Dès que les chaleurs arrivent, il est utile d’ajouter du pail­lage tout autour du plant, afin d’éviter que la terre ne se dessèche trop vite. 

Les pre­mières men­aces pour vos bet­ter­aves sont les limaces et les escar­gots qui appré­cient les jeunes pouss­es toutes ten­dres qui sor­tent de terre. Le plus effi­cace est de sur­veiller leur arrivée à la tombée de la nuit ou au petit matin.

Récolte et conservation des betteraves

Com­ment sait-on qu’il faut récolter les bet­ter­aves ? Ils se récoltent au bout de trois mois env­i­ron. À ce stade-là, ils ne seront plus sous terre mais point­eront déjà leur nez à la sur­face. La récolte se fait de préférence de l’été à l’entrée dans l’hiver, avant les pre­mières gelées (octobre/novembre). Dès que vous voyez dépass­er la racine, vous pou­vez récolter ! L’avantage est qu’ils peu­vent aus­si patien­ter dans la terre sans souci, il fau­dra seule­ment les récolter avant le gel, qui risque de les abîmer. Pour les récolter facile­ment, arrosez copieuse­ment une heure avant. Attrapez la base des tiges et tirez douce­ment en tour­nant légère­ment.

Quant à la con­ser­va­tion, sortez-moi tout de suite ces bet­ter­aves du réfrigéra­teur ! Tous les légumes-racines détes­tent le froid et l’humidité. Ils vont ramol­lir, se flétrir et per­dre la plu­part de leurs nutri­ments. N’oubliez pas qu’ils peu­vent atten­dre en terre sans souci, il vaut mieux récolter unique­ment ce que vous allez con­som­mer rapi­de­ment. 

Idées de recettes :

> Rôties au four avec du piment d’Espelette ou en ver­sion frites, au four, avec de l’huile de coco. 

> Pour sur­pren­dre vos invités : un brown­ie à la bet­ter­ave !

Retrou­vez d’autres con­seils de cul­ture pour les légumes-racines dans le Numéro 7 !

Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.