Comment récolter ses propres graines ?

Pour réus­sir à récolter ses graines nous vous don­nons tous nos con­seils et astuces ! Retrou­vez un pas-à-pas pour récolter les graines de tomates.

par | 10 juillet 2023

Quelle fierté de récolter ses graines pour créer son potager de A à Z, d’une année sur l’autre… De nom­breuses graines peu­vent être pro­duites et récoltées de façon naturelle et durable, alors, c’est par­ti !

Où sont les graines ?

Pour le jar­dinier débu­tant, il peut être dif­fi­cile de savoir où se trou­vent les graines sur les plants.  Elles sont tou­jours con­tenues dans ce qu’on appelle com­muné­ment le “fruit”, qui est, en réal­ité, l’ovaire de la plante. Cer­tains fruits sont bien con­nus et ne posent pas de dif­fi­cultés : tomates, cour­gettes, aubergines, courges… D’autres, en revanche, pour­ront vous laiss­er per­plexe : des fruits qu’on ne con­naît pas, qu’on ne con­somme pas ou qui se cachent dans des par­ties sur­prenantes de la plante ! 

Pour la plu­part des légumes-feuilles et pour les fleurs, il fau­dra atten­dre la mon­tée en graines ou la for­ma­tion des fruits après la flo­rai­son. Chez cer­taines plantes, les graines se trou­vent dans des fruits secs, comme les gouss­es des petits pois, les cap­sules des coqueli­cots ou les siliques de la roquette. Ils peu­vent se situer dans la fleur ou sur la tige. Dans tous les cas, véri­fiez où se situent les graines avant la récolte, afin de ne pas vous tromper !

Comment récolter ses graines ?

Avant de commencer…

Il est préférable de décider en début de sai­son si vous souhaitez récolter les graines de vos plan­ta­tions car quelques points sont à anticiper :

  • La plu­part des plantes qu’on laisse mon­ter en graines vont pren­dre beau­coup de place dans votre potager, à prévoir !
  • N’oubliez pas de couper les fleurs fanées de vos porte-graines, sinon vous risquez d’être envahi par des graines qui auront ger­mé tout autour (une salade pro­duit env­i­ron mille graines). 
  • Au lieu de récolter les graines, vous pou­vez aus­si choisir de laiss­er les plants en place pour qu’ils fleuris­sent, fanent et se ressè­ment tout seuls, sans inter­ven­tion par­ti­c­ulière. Cette méth­ode con­vient par­ti­c­ulière­ment aux fleurs et aux herbes aro­ma­tiques comme le thym, le romarin, le per­sil… Là aus­si, atten­tion au nom­bre de graines qui risquent de ger­mer !

Les critères de sélection d’un porte-graines

Si vous souhaitez récolter vos pro­pres graines, il est néces­saire au préal­able d’avoir semé des graines bio et repro­ductibles et/ou plan­té des plants non F1. Si ce n’est pas le cas, les futures graines seront stériles et, si vous les replantez, vous risquez d’avoir une récolte hasardeuse, voire non con­som­ma­ble. C’est aus­si pour cela qu’il n’est pas con­seil­lé d’utiliser les graines d’un fruit ou d’un légume acheté dans le com­merce, sauf si vous en con­nais­sez pré­cisé­ment l’origine.

“F1” sig­ni­fie “Fécon­da­tion 1” car il s’agit de la pre­mière généra­tion issue d’un croise­ment entre deux indi­vidus de lignées pures. La men­tion est tou­jours indiquée sur les éti­quettes des plants ou les sachets de graines en jar­diner­ie.

Sur une var­iété repro­ductible et cul­tivée naturelle­ment, sélec­tion­nez votre plus beau plant, vigoureux et sans mal­adies. Ce sera votre porte-graines. Vous le cul­tiverez comme vos autres plants mais celui-ci servi­ra à récolter les graines. Vous pou­vez faire cette sélec­tion pour toutes les var­iétés que vous cul­tivez.

Quand et comment récolter ses graines ?

Selon les cul­tures, vous récolterez les graines de manière dif­férente et à dif­férentes saisons.

Légumes-fruitsCourges, potirons, courgettes, melons, pastèques…

Choi­sis­sez le plus beau fruit, à matu­rité et sain, cueillez-le en fin d’été et récoltez les graines à l’intérieur. Pour les cour­gettes, lais­sez-les grossir suff­isam­ment avant de récolter les graines. Vous pour­rez manger les cour­gettes sans prob­lème après. Pour les con­com­bres et les aubergines, atten­dez la pleine matu­rité, lorsqu’ils changent de couleur (ils devi­en­nent blancs, jaunes ou mar­rons selon les var­iétés). Ils ne seront en revanche plus con­som­ma­bles à ce stade.
Pour tous les légumes-fruits sauf pour les tomates (voir notre pas-à-pas), coupez le légume en deux et récupérez les graines à l’aide d’une cuil­lère. Rincez-les bien à l’eau claire pour les débar­rass­er de la pulpe et lais­sez-les bien séch­er sur un tor­chon.

Pas-à-pas — La récolte des graines de tomates 

Choi­sis­sez des tomates à pleine matu­rité et recueillez les graines avec le jus de la tomate dans un petit pot en verre. (La chair de tomate peut être cuis­inée en sauce tomate par exem­ple.) Lais­sez macér­er deux jours ; une fine couche de moi­sis­sure blanche les recou­vri­ra. Rincez ensuite vos graines sous l’eau froide dans une pas­soire puis faites-les séch­er à l’abri du soleil. Les graines de tomates peu­vent se con­serv­er jusqu’à dix ans, en fonc­tion des var­iétés.

Plantes à gousses ou à cossesHaricots, petits pois, fèves…

Récoltez les gouss­es et coss­es à pleine matu­rité, en les lais­sant grandir au max­i­mum. Lais­sez-les bien séch­er avant de prélever les graines à l’intérieur. Vous pou­vez pass­er celles-ci au con­géla­teur 24 à 48 heures avant de les con­serv­er, afin d’éviter une éventuelle con­t­a­m­i­na­tion par la bruche, petit insecte qui pond des oeufs sur les gouss­es. 

Plantes à hampes florales annuellesSoucis, cosmos, bourrache, capucine…

Coupez les tiges des fleurs fanées en fin de sai­son et frot­tez ces dernières entre vos doigts ou dans un vieux tor­chon (cer­taines, comme la bour­rache, piquent un peu) pour faire tomber les graines. Net­toy­er légère­ment vos graines (voir plus bas : “Astuces pra­tiques”) et lais­sez-les séch­er à plat avant de les con­serv­er. 

Légumes-feuillesMâche, roquette, laitue, épinard…

Lais­sez fleurir vos plants pour récolter ensuite les graines : c’est ce que l’on appelle la mon­tée en graines. La récolte des graines se fait de préférence quand les fleurs ont com­plète­ment fané ou quand les graines brunis­sent. Coupez les tiges par temps sec et frot­tez-les entre vos doigts pour faire tomber les graines (voir encadré “Où sont les graines”). Atten­tion, elles sont sou­vent minus­cules, installez-vous au dessus d’un plateau ou d’un tor­chon clair et à l’abri du vent pour pou­voir les récupér­er. Lais­sez-les bien séch­er avant de les con­serv­er, sans quoi elles ris­queraient de moisir.

Récolter ses propres graines

Plantes bisannuellesBetteraves, carottes, poireaux, blettes, choux, navets, panais, céleris…

Les plantes bisan­nuelles sont des plantes qui accom­plis­sent leur cycle de vie en deux années. La pre­mière année, elles pro­duisent des feuilles et la deux­ième, elles mon­tent en graines. Pour ces cul­tures, il s’agit de laiss­er les porte-graines en place la pre­mière année, sans les cueil­lir, et de récolter les graines l’année suiv­ante. Suiv­ez pour cela la même méth­ode que pour les légumes feuilles.

NB : La plu­part des légumes racines sont bisan­nuels, mais atten­tion au radis, qui se récolte tous les ans. La mar­que à suiv­re est la même, si ce n’est qu’il faut choisir un porte-graines assez tôt dans la sai­son. La mon­tée en graines est lente et le gel risque de détru­ire votre plant s’il monte en graines trop tar­di­ve­ment.

Récolter ses propres graines

Herbes aromatiques — Basilic, coriandre, aneth, persil, ciboulette…

Comme pour les légumes, choi­sis­sez votre porte-graines et lais­sez-le fleurir. S’il s’agit d’une plante annuelle, comme le basil­ic ou la corian­dre, con­tin­uez à pin­cer (c’est-à-dire couper l’extrémité des tiges) les autres plants pour pou­voir récolter les feuilles en par­al­lèle le plus longtemps pos­si­ble. S’il s’agit d’une bisan­nuelle, comme le per­sil, lais­sez votre porte-graines mon­ter en graines la deux­ième année et récupérez les graines une fois les fleurs fanées et séchées. Quant aux plantes vivaces, comme le thym, le romarin, l’origan ou la men­the, le plus sim­ple est de les laiss­er en place pour qu’elles se ressè­ment toutes seules ou de les bou­tur­er dans l’eau, car les semis sont assez dif­fi­ciles à réalis­er.

A not­er : Cer­taines graines aro­ma­tiques, comme celles de corian­dre, aneth, anis vert et cumin, peu­vent être util­isées en cui­sine comme condi­ments.

Arti­cle issu du Numéro 3 — Automne 2020 “Partager”, disponible en ver­sion numérique.

Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.