Que faire en avril au potager ?

Que faire en avril au potager ? Dans cet arti­cle, nous vous don­nons tous nos con­seils au potager : repi­quage, semis, nutri­tion…

par | 17 avril 2023

Les con­seils au potager d’Élise Rui­ba

On a changé d’heure, les jours ral­lon­gent et le temps passé les mains dans la terre aug­mente : la sai­son au potager a bel et bien com­mencé depuis quelques semaines. Les fleurs explosent un peu partout et c’est le moment de semer ou de planter ce qui don­nera les fruits des récoltes prochaines !

Conseils aux potager

Repiquer ses plants au potager

Nor­male­ment, si vous êtes bien organisé·e, vous avez réal­isé vos semis le mois dernier. Si ce n’est pas le cas, pas de panique ni de cul­pa­bil­ité et ren­dez-vous en jar­diner­ie ou en pépinière, de très bons plants fer­ont votre affaire !

Quand repiquer ses plants ?

Si vos petits semis atten­dent sage­ment à l’abri, il va être temps de les implanter en pleine terre, petit à petit. Vous avez cer­taine­ment enten­du par­ler des fameux « Saints de glace » qui ont lieu mi-mai et qui vous don­nent le feu vert pour repi­quer tous vos pro­tégés au potager.
Cette date est bonne à pren­dre en compte prin­ci­pale­ment pour les légumes du soleil comme les tomates, les poivrons ou les aubergines. Pour le reste, on peut déjà se lancer au mois d’avril. D’autant plus si, comme moi, vous pos­sédez une serre ! J’ai déjà repiqué quelques plants de tomates à l’intérieur et ils se por­tent à mer­veille.

Que repiquer ?

C’est le bon moment pour repi­quer des tas de var­iétés au potager !

Les légumes feuilles : les laitues, les épinards, les salades asi­a­tiques comme la mizu­na ou encore la moutarde. C’est aus­si le bon moment pour repi­quer vos blettes si vous les avez pré­parées en godets ou en mottes au préal­able.

Vous pou­vez aus­si installer les pois si vous les avez semés en godets pour pren­dre un peu d’avance. Pour ma part, j’ai fait des mangetouts, des pois nains ron­do et douce Provence.

C’est aus­si le feu vert pour les aro­mates qui ne craig­nent pas trop le froid comme la corian­dre, l’aneth et le per­sil que je viens de repi­quer dans mon potager.

Enfin, c’est le moment d’implanter tous vos semis de fleurs qui attendaient bien sage­ment au chaud. Pour ma part, la liste est longue cette année : bleuets, œil­lets d’Inde, ipomées de plusieurs var­iétés, cos­mos, tour­nesols de plusieurs var­iétés, capucines et j’ai ten­té la cul­ture de célosies (qui sont un peu frileuses donc atten­dront encore quelques semaines au chaud).

Comment repiquer ?

Conseils aux potager

Hon­nête­ment, je ne vais pas vous sor­tir des para­graphes de six pieds de long car c’est sim­ple. Il suf­fit juste d’avoir un peu d’assurance (ou de faire sem­blant d’en avoir !) et d’y aller fran­co.

L’important est de bien avoir défi­ni en avance où on veut met­tre toute notre petite colonie dans le potager. Pour cela, on peut faire des plans de notre jardin ou des listes. Il y a des gens qui font tout à l’arrache et ça fonc­tionne aus­si.

Une fois qu’on sait qui va où, y’a plus qu’à pass­er à l’action ! On ameublit légère­ment la terre à l’aide d’une houe ou de ce qu’on a sous la main et on creuse un trou de la taille de la motte de notre plant. Ensuite, on dépote la motte de son godet après l’avoir préal­able­ment trem­pée dans l’eau pour que ce soit plus facile à « démouler » et pour bien hydrater les racines qui vont subir un stress au moment du repi­quage. On met en place, on tasse légère­ment la terre à la sur­face, on arrose généreuse­ment et fin de l’histoire !

Semer ses graines en place

Conseils aux potager

En ce moment, le sol com­mence douce­ment mais sûre­ment à se réchauf­fer. On peut met­tre une par­tie de nos pro­tégées dehors mais on peut aus­si com­mencer à penser semer directe­ment en pleine terre.

Atten­tion, cela ne con­cerne pas toutes les var­iétés. Il est impor­tant de respecter cer­taines règles et de suiv­re des tech­niques par­ti­c­ulières. Dans un autre arti­cle ce mois-ci, je vous expli­querai de manière com­plète com­ment s’y pren­dre pour réalis­er ce semis en extérieur.

Mon péché mignon en ce mois d’avril ? Un mélange de jeunes pouss­es avec des petites salades asi­a­tiques bien amères. Je fais une zone spé­ci­fique avec unique­ment des légumes-feuilles à récolter pré­maturé­ment et c’est un vrai régal !

Fan de semis ? Ne vous affolez pas, on peut encore semer tout un tas de graines à l’abri en ce mois d’avril. C’est le cas des hari­cots, des courges ou encore de tas d’aromates et de fleurs… Ren­dez-vous à la fin de l’article pour le cal­en­dri­er des semis !

Nourrir la terre de son potager

L’automne et l’hiver sont de bonnes saisons pour amender son potager avec des apports comme du fumi­er ou du pail­lis, qui se décom­poseront sur le temps long. Au print­emps, il est tou­jours temps de don­ner à manger à son sol, mais plutôt avec des matières rapi­de­ment assim­i­l­ables.

Le compost

Si vous avez un jardin, vous avez sans doute un coin com­post. Si ce n’est pas le cas, on peut trou­ver cet or noir un peu partout en jar­diner­ie et en pépinière main­tenant. Je le prends en vrac dans la pépinière à côté de chez moi quand le mien n’est pas assez rapi­de­ment digéré.
On peut aus­si utilis­er du lom­bri­com­post si vous en avez un ou en trou­vez en mag­a­sin.

Au moment du repi­quage en pleine terre, n’hésitez pas à apporter une poignée de com­post en sur­face de vos cul­tures. Je les fais notam­ment pour les plants de tomates au mois de mai mais aus­si en amont du repi­quage de tous les autres plants au moment où j’ameublis mon sol. Cela donne à manger aux vers de terre présents dans le sol et donne un petit coup de boost aux cul­tures au début de leur crois­sance.

Le purin d’ortie

Les purins sont des engrais 100 % naturels à utilis­er au potager. En avril, c’est notam­ment le bon moment pour lancer un purin d’ortie, un engrais riche en azote. Les orties sont excel­lentes pour la vie de notre sol, aident la crois­sance des végé­taux et les ren­dent plus costauds.

Pour réalis­er cette potion mag­ique qui ren­forcera notam­ment comme rien d’autre vos plants de tomates, voici les ingré­di­ents néces­saires : 1 kg de jeunes orties hachées pour 10 litres d’eau.

Je réalise le purin dans une grosse poubelle noire que je laisse dans l’abri de jardin. Vous com­pren­drez rapi­de­ment pourquoi après quelques jours de macéra­tion des orties dans l’eau… Le but est de les faire fer­menter. Je remue chaque jour le mélange à l’aide d’un bâton en bois pen­dant la pre­mière semaine puis de temps en temps pour aér­er lors de la sec­onde. Pour l’utiliser au jardin, il fau­dra atten­dre 15 jours que le liq­uide ne fasse plus de petites bulles à la sur­face. Vous le fil­trez à l’aide d’un tis­su ou d’une pas­soire et le met­tez dans des bidons ou des con­tenants bien her­mé­tiques. Le liq­uide se con­serve ain­si pen­dant plusieurs semaines, le temps de la sai­son au potager !
On l’utilise ensuite dilué dans l’eau d’arrosage, à peu près à 5 %.

C’est aus­si le bon moment pour com­plé­menter vos sols en azote afin de ren­forcer les plants et accélér­er la crois­sance des légumes feuilles notam­ment. Pour cela, rien de plus sim­ple : il suf­fit de piss­er ! Qu’est-ce qu’elle dit la dame ? En effet, l’urine est un des meilleurs moyens d’apporter effi­cace­ment de l’azote au potager. Alors atten­tion, je vous vois venir, on fait pas directe­ment sur les plants. Pour ce faire, on dilue l’urine à 10% dans l’eau d’arrosage et on l’utilise toutes les trois semaines max­i­mum.

Petites et grandes choses à ne pas oublier en avril

  • Bou­tur­er les patates douces
    Si vous avez fait ger­mer vos patates douces en les met­tant dans de l’eau, il est temps de couper les tiges pour les met­tre à racin­er. On oublie pas de faire des tiges d’au moins 4 feuilles et de couper celles qui trem­pent dans l’eau.
  • Met­tre en place les pommes de terre ger­mées
    Les grand-par­ents dis­aient qu’il fal­lait atten­dre l’arrivée du lilas pour met­tre les patates en place au potager… Chez moi, c’est chose faite. Alors go go go plantez vos patates !
  • Sur­veiller les jeunes pouss­es repiquées
    Je ne vais pas vous men­tir : je sors à la frontale la nuit dans mon potager. Il faut ce qu’il faut quand il s’agit de limaces. Cette année, je fais face à une horde de bébés limaçons des plus gour­mands. Je ne partage pas quand il s’agit de pro­téger mes laitues !
  • Penser à la cueil­lette sauvage
    Au-delà du potager, il y a aus­si plein de choses à manger ! C’est la pleine sai­son de tout un tas de plantes sauvages et comestibles que j’adore : orties, ail des ours, asperges sauvages, pis­senl­its, plan­tains, vio­lettes…
Conseils au potager

Que sème-t-on en avril ?

Cette liste n’a pas voca­tion à être exhaus­tive mais sim­ple­ment à vous don­ner quelques indi­ca­tions et idées :

  • À l’intérieur : les hari­cots, les dernières tomates, quelques fleurs comme les œil­lets, les soucis ou les capucines…
  • À l’extérieur sous abri : des tour­nesols, de la rhubarbe, des poireaux, du céleri, des courges à gogo, du fenouil…
  • En pleine terre : des radis, des fèves, des bet­ter­aves, des blettes, des carottes, des navets, des épinards, des petits pois, de la roquette, des oignons…

Vous l’aurez com­pris, vous avez de quoi vous occu­per en ce mois d’avril ! Si vous avez des ques­tions ou des com­men­taires, n’hésitez pas à m’en faire part. Et on se retrou­ve le mois prochain pour un nou­veau cal­en­dri­er du potager !

Cet arti­cle est rédigé par Elise Rui­ba. Après plusieurs années à tra­vailler dans la vie cul­turelle nan­taise, Élise a choisi l’autre cul­ture : celle de la terre. Elle a fait plusieurs woof­in­gs qui l’ont con­va­in­cue de la néces­sité des métiers en lien avec l’a­gri­cul­ture. Elle a ensuite eu le plaisir de faire par­tie de l’équipe de La Box à Planter et y con­ce­vait des box pour met­tre des graines entre les mains des débutant.e.s en leur appor­tant tous ses meilleurs con­seils. Aujour­d’hui, elle con­tin­ue d’ap­pren­dre à tra­vers des stages, des for­ma­tions et du bénévolat. Pour suiv­re les aven­tures vertes d’Elise, retrou­vez-la sur Insta­gram : @sicauplants

Vous avez aimé cet arti­cle ?   Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.