d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Combien de plants et de légumes par graine ?

Combien de plants et de légumes par graine ?

Cette année, vous avez prévu de faire vos semis vous-mêmes mais vous vous demandez combien de plants et de légumes par graine ? En effet, il y a tout un tas de choses à savoir et auxquelles faire attention mais commençons par le commencement : combien de graines semer par pot ? Est-ce que chaque graine va donner un plant ou plusieurs ? Si vous voulez plusieurs plants, faut-il semer des poignées de graines ?

Ça peut paraître ballot mais vous allez voir qu’il n’y a pas vraiment de règle exacte. 

Pour simplifier le propos et ne pas vous embrouillez, je ne vous parle pas ici des caïeux, des bulbes, des tubercules ou des rhizomes mais simplement des semences.

Psst, je vous glisse aussi le nom de quelques variétés super productives à l’intérieur de cet article.

1 graine = 1 plant

Je vous rassure, c’est le cas le plus courant quand on sème. On plante une graine et si le développement se passe bien, on obtient ensuite un plant. Cela vaut pour les tomates, les courgettes, les épinards, les haricots, le basilic… Beaucoup de variétés qui vont vous intéresser au potager.

Dans ce cas, un seul plant produit par contre plusieurs légumes. Par exemple, vous semez une graine de tomate, elle va vous faire un plant à plusieurs tiges qui développera des dizaines de fleurs et donc des dizaines de fruits par la suite.

Évidemment, certaines variétés sont plus productives que d’autres et c’est pour cela que la sélection existe. Pour les tomates par exemple, on entend souvent parler de deux variétés de tomates cerises qui défient toute concurrence : la tempête des sables et la cocktail clémentine.

Certains plants peuvent devenir immenses et produire des centaines voire des milliers de fleurs. Je pense notamment à deux variétés de fleurs qui m’ont totalement époustouflée cette année : la mauve de Mauritanie et le cosmos. Un seul pied peut monter jusqu’à plus de 2 mètres et crouler sous les fleurs. Quand ce sont des fleurs comestibles, c’est banco ! On en met dans les salades, les desserts et on en fait sécher pour la tisane de l’hiver à venir.

1 graine = 1 légume 

J’ai commencé par la profusion de légumes et de fleurs en ne partant que d’une seule graine, ça vend du rêve… Mais certaines cultures sont beaucoup moins satisfaisantes, je vous aurai prévenu·e·s.

Pour les légumes racines principalement, lorsque l’on sème une graine, c’est pour obtenir un seul légume à la fin de sa croissance. 

Vous semez une graine de radis, vous obtiendrez un radis. Vous semez une graine de carotte, vous aurez une carotte. Pareil avec le navet ou le panais.

Au fait, vous vous souvenez quand je vous disais qu’il n’y avait pas de règle exacte ? On va donc aborder le cas de la betterave…

1 graine = plusieurs plants 

Certaines semences comme celles de la betterave ou de la blette (ou encore poirée ou carde) sont qualifiées de « glomérules ». Il s’agit d’une grosse graine qui va en fait en contenir entre 2 et 6. Super pratique et rentable, vous ne trouvez pas ? Mais c’est à avoir en tête quand vous prévoyez vos cultures, surtout pour les semis en pleine terre : ne semez pas trop dru. 

J’ai cependant vu certain·e·s maraîcher·ère·s semer très dense ce genre de semences pour produire des mélanges de jeunes pousses très colorés ! C’est un vrai régal pour les yeux et les papilles avec des variétés comme la poirée bright light ou la betterave burpee golden.

Ne vous étonnez pas non plus de voir sortir plusieurs pousses d’une seule graine de coriandre. En général pas plus de 2 à 3 plantules. Vous pouvez les laisser grandir ensemble pour faire des bouquets d’aromates plus fournis dans votre potager ou les repiquer individuellement.

Comme les graines de coriandre sont grosses, vous pouvez les semer bien espacées les unes des autres, que ce soit en godets ou en pleine terre. 

D’ailleurs, avec des graines plus petites, c’est tout de suite un peu moins simple…

Les graines minuscules

Certaines graines sont tellement petites qu’il faudrait travailler au microscope pour n’en semer qu’une. Je pense notamment aux fleurs comme le coquelicot ou l’artemisia. 

Côté légumes, on peut aussi avoir de toutes petites graines. C’est le cas par exemple de la famille des brassicacées : la roquette, le pak choï… 

En général, ce sont donc des variétés que l’on sème à la volée donc par « pluie » fine, comme si on saupoudrait la terre de ces petites graines. C’est un peu compliqué à faire les premières fois et on se retrouve toujours avec des tas de graines d’un côté et des trous de l’autre, mais on prend vite le pli, rassurez-vous. Gardez en tête d’avoir la main légère, quitte à faire 2 passages.

J’espère que cet article vous aura donné quelques clés sur la prévision de vos cultures et que, comme moi les premières années, vous ne croulerez pas sous les plants de blettes ou n’aurez que trois carottes à proposer à l’apéro faute d’en avoir semé par rangées.

Cet article est rédigé par Elise Ruiba. Après plusieurs années à travailler dans la vie culturelle nantaise, Élise a choisi l’autre culture : celle de la terre. Elle a fait plusieurs woofings qui l’ont convaincue de la nécessité des métiers en lien avec l’agriculture. À ensuite eu le plaisir de faire partie de l’équipe de La Box à Planter planter et y concevait des box pour mettre des graines entre les mains des débutant.e.s en leur apportant tous ses meilleurs conseils. Aujourd’hui, elle continue d’apprendre à travers des stages, des formations et du bénévolat. Pour suivre les aventures vertes d’Elise, retrouvez-la sur Instagram : @sicauplants

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !