d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Focus plante verte – L’hoya (fleur de porcelaine)

Focus plante verte – L’hoya (fleur de porcelaine)

Originaires de milieux tropicaux, les hoyas sont une famille de plantes épiphytes. Plusieurs variétés et hybrides sont couramment cultivés dans nos intérieurs pour leurs lianes au feuillage charnu, mais aussi pour les ombelles de fleurs cireuses en forme d’étoile qu’ils peuvent produire en été – et dont ils tirent leur surnom de “fleurs de porcelaine”. Hoya carnosa, hoya australis, hoya kerrii… Très faciles de culture malgré leur croissance relativement lente, ils constituent un candidat idéal pour les suspensions décoratives !

Hoya - plantes vertes
Hoya carnosa ‘Krimson Queen’ – Photographie par Victoria Arias

Où placer l’hoya ?

Si les besoins en luminosité varient légèrement d’un cultivar à l’autre, l’hoya est globalement réputé pour sa tolérance à différentes expositions : il aime la lumière vive d’une fenêtre orientée à l’ouest, les rayons doux du matin à l’est, mais survit aussi dans un coin un peu plus ombragé en exposition nord – bien qu’il soit alors peu enclin à fleurir. Un emplacement devant une fenêtre orientée sud est possible, surtout pour les variétés au feuillage très charnu (hoya kerrii par exemple), mais de préférence derrière un voilage pour éviter les brûlures. 

On peut faire pousser l’hoya en suspension, pour une version retombante, ou à la façon d’une plante grimpante en tuteurant ses tiges sur un support. 

Comment l’arroser ?

En raison de sa nature épiphyte, l’hoya est très sensible à l’excès d’eau stagnante au niveau des racines. L’arrosage s’effectue donc uniquement quand le substrat est presque sec. Selon les températures, le type de substrat et la taille du pot, cela correspond à environ une ou deux fois par semaine en été, et tous les 10-15 jours en hiver. 

La plupart des hoyas présentent des signes clairs de déshydratation lorsqu’ils ont besoin d’eau : le feuillage est légèrement plus mou qu’à l’habitude, moins brillant, voire très légèrement ridé. Ne tardez pas à agir lorsque vous en prenez connaissance.

Fleur de porcelaine (hoya)

Faut-il la fertiliser ?

L’hoya n’est pas très gourmand : un engrais organique pour plantes vertes à la moitié de sa dilution recommandée, ajouté à l’eau d’arrosage 1 à 2 fois par mois en période végétative (de février à octobre) lui convient parfaitement. 

Comment l’entretenir ?

On dit que l’hoya aime être à l’étroit dans son pot : ainsi, il n’est pas nécessaire de prévoir des rempotages très réguliers. Quand le moment de le transplanter arrive, prévoyez un substrat léger et drainant afin de ne pas étouffer les racines : un mélange à parts égales de terreau sableux pour cactées et d’écorces pour orchidées, éventuellement additionné d’un peu de perlite, fait parfaitement l’affaire. Choisissez également une taille du pot proportionnelle à la taille de la plante.

La floraison du hoya intervient principalement sur des sujets matures, de quelques années d’âge, à condition que ses conditions de culture y soient propices : une luminosité vive et, dans certains cas, un repos hivernal à des températures légèrement plus fraîches sont nécessaires pour provoquer la formation de boutons floraux au printemps-été. Ceux-ci apparaissent sur un organe dédié, appelé pédoncule floral. Après la floraison, retirez les tiges fanées mais ne coupez pas ce pédoncule, duquel pourront émerger de nouvelles fleurs l’année suivante.

Enfin, l’hoya se bouture très facilement dans l’eau ou directement dans un substrat spécial semis, à partir de morceaux de tiges d’environ 10 cm pourvus d’au moins une paire de feuilles. Pour accélérer l’enracinement, placez votre pot dans un sachet plastique transparent qui augmentera et conservera le niveau d’humidité atmosphérique autour des boutures.

Retrouvez tous les conseils pour entretenir votre Hoya et bien d’autres plantes dans le Numéro 7 – Automne 2021 « Agir ». Un article rédigé par Victoria Arias.

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !