Que mettre dans son compost ?

Com­ment savoir ce qu’il faut met­tre dans son com­post ? Suiv­ez le guide pour décou­vrir les astuces et con­seils pour ne plus hésiter devant son com­post !

par | 5 septembre 2022

Tout ce qui vient de la terre retourne à la terre : tout ce qui est dégrad­able dans la nature peut donc l’être dans votre com­pos­teur. 

Mais, atten­tion ! Un bon com­post résulte d’un équili­bre sub­til entre l’azote, le car­bone, l’eau et l’air. 

Suiv­ez le guide pour appren­dre à bien gér­er votre com­post.

À mettre dans son compost

50% DE VERT — Déchets humides qui appor­tent de l’azote : 

  • Fruits et légumes, même pour­ris (à découper s’ils sont entiers)
  • Fanes et épluchures 
  • Marc de café avec fil­tres
  • Sachets de thé
  • Coquilles d’œufs broyées
  • Fleurs coupées, plantes d’intérieur (ne pas met­tre les végé­taux malades)

» Le VERT apporte l’eau néces­saire aux bac­téries.

50% DE BRUN — Déchets secs qui appor­tent du car­bone :

  • Feuilles mortes
  • Fleurs fanées
  • Sci­ure ou copeaux de bois
  • Car­tons mar­rons (non imprimés), rouleaux de papi­er toi­lette car­ton­nés
  • Jour­naux (pas de papi­er lisse ou bril­lant) 
  • Essuie-tout, mou­choirs jeta­bles (si pos­si­ble non gras)
  • Boîtes d’œufs découpées (peu importe la couleur tant qu’elles sont en car­ton, mais sans les éti­quettes éventuelles)
  • Paille, foin, branch­es sèch­es et tailles de haie bien broyées

» Le BRUN favorise le drainage et l’aération.

La bonne recette pour le compost

Les bonnes… ou fausses bonnes idées !

Bonne idéeMau­vaise idéePourquoi ?
CheveuxTrès longs à décom­pos­er.
Pous­sièreElle se mélangera bien au com­post. S’assurer qu’il n’y a QUE de la pous­sière. 
TerreEn petite quan­tité, avec une plante fanée par exem­ple. Ne pas hésiter à cass­er la motte.
Car­tons à piz­zaIls con­ti­en­nent sou­vent des encres chim­iques d’origine pétrolière, nocives pour la terre.
Mau­vais­es herbesSi elles ne sont pas mon­tées en graines. Les laiss­er séch­er avant de les incor­por­er au com­post.
AgrumesOn dit sou­vent que c’est trop acide ou que ça se décom­pose mal, mais ça ne pose pas de prob­lème si vous les découpez en petits morceaux.
Sacs et embal­lages biodégrad­ablesSurtout pas ! Vous allez retrou­ver les sacs sous forme de longs fils peu ragoû­tants, les cap­sules de café intactes, etc.
En revanche, ils peu­vent être mis aux déchets verts de la déchet­terie.

A not­er : un bon com­post résulte d’un bon mélange : plus les ingré­di­ents sont var­iés, meilleur est le com­post !

Les ingrédients à mettre dans le compost
Pho­togra­phie : Emi­lie Mas­sal

À éviter dans le compost

… pour débuter ! Lorsque vous serez rôdé, n’hésitez pas à faire vos pro­pres expéri­ences. Nom­bre de ces déchets pour­ront être incor­porés dans votre com­post, en trou­vant le bon équili­bre (taille des déchets, quan­tité, etc).

Com­pos­teur de jardin 

  • Vian­des, pois­sons, os
  • Huiles
  • Fro­mages et laitages
  • Pelouse, surtout si elle est humide : elle vous fera des paque­ts sans oxygène qui dévelop­per­ont des gaz à effet de serre
  • Pain et céréales, ou alors en petite quan­tité

Lom­bri­com­pos­teur 

  • Pommes de terre, rhubarbe
  • Oignons, ail, échalotes, poireaux
  • Pain
  • Fro­mage
  • Huiles
  • Vian­des, pois­sons, os
  • Déchets ligneux du jardin
  • Pelouse

Vos apports devront être davan­tage découpés que dans un com­pos­teur clas­sique (que vous soyez débu­tant ou con­fir­mé dans son util­i­sa­tion), pour faciliter leur assim­i­la­tion par les micro-organ­ismes et organ­ismes vivants. 

Com­pos­teur col­lec­tif

Les per­son­nes référentes au pro­jet vous apporteront les instruc­tions. Ces dernières vari­ent quelque peu d’une organ­i­sa­tion à une autre. Néan­moins, les règles sont assez sim­i­laires à un com­pos­teur de jardin : les com­pos­teurs col­lec­tifs ne sont pas des poubelles !

Bokashi

Dans le bokashi, vous pou­vez met­tre tous les déchets organiques, y com­pris vian­des, pois­sons, pâtes et pain, mais en petits morceaux. De plus, vous n’avez pas besoin d’équilibrer apports azotés et apports car­bonés ! 

Quoi mettre dans son compost ?
Pho­togra­phie : Emi­lie Mas­sal

Les bons gestes

À respecter pour tous types de com­postage, sauf le bokashi

  • Un bon équili­bre : À chaque apport, vous devez avoir 50 % de matières azotées, 50 % de matières car­bonées. Si vous déposez un seau d’épluchures, par exem­ple, com­plétez par l’équivalent en feuilles mortes ou en petits morceaux de boîtes d’oeufs.
  • Une humid­ité con­stante : Un com­post doit tou­jours être humide mais pas “noyé”. Nor­male­ment, l’eau est apportée par les biodéchets (com­posés à 80 % d’eau). En cas de très forte chaleur (canicule), vous pour­rez arroser déli­cate­ment votre com­pos­teur. Pour le lom­bri­com­pos­teur, vous pou­vez dépos­er une ser­pil­lière humide sur le dessus du bac. 
  • De l’air ! Brassez à chaque apport, si pos­si­ble, afin d’apporter de l’oxygène et ain­si accélér­er le com­postage. Le bras­sage per­met d’éviter la for­ma­tion de paque­ts et par con­séquent de lim­iter les gaz à effet de serre qui s’en déga­gent. 
  • La bonne taille : Découpez les fruits, légumes et matières sèch­es en petits morceaux pour que les micro-organ­ismes les dégradent plus facile­ment. Par exem­ple, une peau de banane est à découper en 2. Plus votre com­pos­teur est petit, plus fins doivent être les morceaux.
Numéro 3 de Veìr Magazine sur le compost

Retrou­vez le dossier spé­cial Com­post dans le Numéro 3 — Automne 2020 “Partager”.

Vous avez aimé cet arti­cle ?   Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Planter un chèvrefeuille

Planter un chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est la plante parfaite pour habiller un mur ou une rambarde de balcon. Il offre de belles fleurs parfumées qui pourront attirer les pollinisateurs, s’adapte très bien à la culture en pot et se cultive sans difficulté. La seule attention qu’il ne...

lire plus
Quel engrais choisir au potager ?

Quel engrais choisir au potager ?

Choisir le bon engrais au potager est une étape indispensable pour tout jardinier qui souhaite assurer une belle récolte tout en préservant la fertilité de son sol sur le long terme. Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour bien choisir ses engrais. Voici...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.