d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Quoi faire au potager en automne ?

Quoi faire au potager en automne ?

N’abandonnez pas votre potager avec l’arrivée de l’automne ! L’été touche à sa fin, le soleil décline, les plantes sont moins productives. Le potager, c’est terminé pour cette année ? Que nenni ! L’automne et l’hiver sont des périodes propices au développement des fruits et légumes. Il serait dommage de délaisser votre potager en cette période, d’autant qu’il vous demandera désormais moins de temps. 

Pourquoi continuer à s’occuper de son potager en automne ?

En automne, la plupart des cultures d’été s’amoindrissent bien qu’il soit encore possible, sous climat doux, d’avoir des tomates au mois d’octobre. Il serait donc tentant de tout arracher et d’attendre le printemps prochain. Au contraire, vous pouvez utiliser cette période pour semer et planter des légumes plus robustes, qui vous régaleront tout l’hiver.

Non seulement vous profiterez de votre potager toute l’année mais, de plus, cela permettra au sol d’être couvert et nourri en permanence. Un sol nu est sensible au lessivage d’automne, lorsque les pluies provoquent une fuite des minéraux dans les profondeurs du sol. Couvrir le sol de plantes permettra à celles-ci d’utiliser les nutriments présents et d’en restituer d’autres.

C’est aussi le moment idéal pour prévoir vos cultures de printemps, récolter les graines de vos derniers fruits et légumes et procéder à des échanges avec vos proches afin de bénéficier d’encore plus de variétés l’an prochain !

Illustration Océane Azeau pour Veìr Magazine

Préparer le potager d’automne

Faire de la place

C’est le moment de couper vos plants de petits pois et de tomates. Ne les jetez pas ! Au choix : coupez-les à ras et enfouissez-les légèrement pour qu’ils se décomposent en surface ; ou bien arrachez-les et mettez-les dans votre compost. 

Attention : si vous avez constaté des maladies sur vos plants telles que le mildiou, il est conseillé de jeter le contenu des pots infectés ou, à défaut, de les laisser à l’écart tout l’hiver pour enrichir la terre au printemps suivant. 

Nourrir le sol

Pour les pots ou les petites jardinières ne pouvant contenir qu’un gros plant, renouvelez votre substrat après les cultures ayant une forte demande en nutriments : légumes-fruits tels que les tomates, les poivrons, les aubergines, les courges et courgettes ainsi que tous les légumes-feuilles tels que les épinards. Pour cela, vous pouvez vider le contenu de tous vos pots et le mélanger avec la même quantité de terreau ou de terre fraîche, additionné d’un peu d’engrais biologique ou de compost. Puis, vous pouvez remplir vos pots avec ce mélange enrichi, qui sera prêt à recevoir n’importe quel nouveau type de plant !

Les plantations d’automne 

Même en automne-hiver, il est possible de cultiver et de récolter une grande variété de légumes traditionnels comme les radis d’hiver, les radis noirs, les carottes, les endives, les épinards, les laitues d’hiver, les chicorées, les petits pois d’hiver (ceux à grain lisse), la roquette, le fenouil, le cresson, l’oignon blanc, la mâche, les poireaux d’hiver, le persil, les choux pommés et frisés, etc.

Les plantes qui restent en place

Certaines plantes peuvent rester en place de nombreuses années : ce sont des plantes dites vivaces. Vous pouvez leur apporter un peu d’engrais ou de compost et compléter les pots avec du terreau, car la terre a tendance à se tasser au fil des années. 

Quelques plantes vivaces : fraises, artichauts, asperges, thym, oignons rocamboles, lavande, romarin, origan, sauge, ail des ours, camomille, chénopode, poireau perpétuel, roquette vivace, oseille, rhubarbe…

L’automne est aussi le meilleur moment pour planter vos fraisiers ainsi que les stolons que vous aurez conservés cet été. 

Que semer en automne ?

Les radis et les salades peuvent se semer et se récolter toute l’année. Les poireaux, carottes, petits pois et épinards, quant à eux, peuvent être semés deux fois par an, au printemps et en automne, afin de bénéficier d’une récolte en été et d’une autre en hiver (selon les variétés). Enfin, il est également possible de semer des haricots verts jusqu’à fin septembre dans le sud de la France.

Les semis d’automne 

Sauf mention contraire, il s’agit de semis à réaliser directement en terre.

  • En septembre

> Épinards, radis, navets, chicorées, mâche, mizuna (se mange comme de la salade type “mesclun”), choux frisés (kale par exemple), choux pak-choï, laitues, cresson des jardins, radis, persil, roquette.

! On peut semer les choux (choux-fleurs ou choux cabus) en godets et les repiquer à partir du mois de mars.

++ Engrais verts : moutarde, trèfle, vesce, phacélie.

  • En octobre

> Fèves (à récolter en hiver), choux-fleurs et choux cabus qui peuvent être semés en pleine terre, épinards, radis, mâche, laitues, poireaux perpétuels ou de printemps, chicorées, fenouil, cresson des jardins.

! On peut aussi repiquer les oignons blancs si on a réalisé des semis pendant l’été, ou acheter de petits plants en pépinière.

++ Engrais verts : moutarde, vesce, phacélie

  • En novembre 

> Petits pois à grain lisse dans le sud de la France, fèves (à récolter au début du printemps), épinards.

Les engrais verts

Pas envie de planter des légumes ? Semez des engrais verts !

C’est le moment de semer des engrais verts, tels que la moutarde, le trèfle, la phacélie, la luzerne ou encore la vesce d’hiver. Un engrais vert est une plante semée en terre qui a pour rôle d’enrichir le sol, tout comme un engrais classique. La différence, c’est que l’engrais vert est vivant et pousse directement dans la terre qu’il enrichit, permettant également de protéger le sol grâce à la couverture verte qu’il offre.

Les engrais verts ont la capacité de capter les éléments nutritifs du sol et de l’air et de les restituer ensuite lors de leur enfouissement. Il ne s’agit donc pas de prélever ces plantes, mais au contraire de les enfouir dans la terre afin de la nourrir. 

> Coupez vos plants au moment de la floraison. N’attendez pas la montée en graines, très gourmande en nutriments. De plus, les graines risqueraient de tomber sur le sol et de donner de nouvelles pousses, ce qui pourrait gêner vos autres plants au printemps.

> Laissez les plants coupés sur place ou enfouissez-les légèrement. Vous pouvez mettre du terreau ou de la terre par-dessus ou enlever une petite couche de terre, les déposer et la remettre par-dessus.

Retrouvez tous nos conseils pour votre potager d’automne dans le Numéro 3 – Automne 2020 « Partager », article rédigé par Laura Chevalier.

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !