d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le marcottage : multiplier facilement vos fraisiers

Le marcottage : multiplier facilement vos fraisiers

Le marcottage des fraisiers est une méthode de multiplication pour obtenir de nouveaux fraisiers : l’idée est de récupérer ces bébés fraisiers pour pouvoir les planter plus tard à un autre endroit. À partir des plants déjà en place dans votre potager, vous pouvez donc renouveler les moins productifs, multiplier vos plantations gratuitement ou en offrir à vos proches. 

À la fin de l’été, les fraisiers produisent des stolons. Ce sont de longues tiges ou “cordons” sans feuilles qui partent de la base du pied mère et qui courent au niveau du sol pour donner naissance à des bébés fraisiers. 

Le marcottage des fraisiers se fait entre août et octobre. Le mois de septembre est idéal pour favoriser l’enracinement des futurs pieds grâce aux températures plus douces. 

La sélection des stolons de vos fraisiers

Quand vous voyez apparaître les stolons avec les jeunes fraisiers, conservez uniquement le premier à partir du fraisier mère. Il arrive qu’à partir d’un jeune fraisier, il y ait un stolon secondaire avec un nouveau jeune fraisier puis un autre stolon, etc. 

Dans ce cas, coupez la tige qui peut se poursuivre après le premier jeune plant pour qu’il soit bien alimenté par le pied mère. Attention, ne coupez pas encore la tige qui part du pied mère, il en a encore besoin.

Crédits : Emilie Massal

Le marcottage des fraisiers : le sevrage du stolon

Avant de couper le cordon avec le pied mère, le jeune plant doit s’enraciner pour pouvoir grandir tout seul. Il est nécessaire de le poser à la surface d’un godet rempli d’un mélange terreau-compost pour qu’il développe ses racines. Maintenez la tige et le jeune plant avec du fil de fer, des trombones ou des pinces à chignon, par exemple, pour que le petit fraisier reste bien en contact avec le substrat. Arrosez bien et régulièrement, mais sans excès. 

💌 Abonnez-vous à la Lettre Veìrte pour recevoir chaque mois nos conseils de culture, nos coups de cœur lecture, podcast, docu, agenda…💌

La transplantation du jeune fraisier

Quelques semaines plus tard, une fois que le mini fraisier aura pris racine et développé de nouvelles feuilles, coupez le stolon. À l’aide d’un sécateur, coupez la tige d’un côté, au ras du pied mère et, de l’autre côté, au ras du jeune plant enraciné. La tige coupée peut servir de paillage ou être mise au compost. Vous pourrez les repiquer à l’automne ou au printemps suivant. 

Plus besoin d’acheter des fraisiers ! Il faudra en revanche patienter jusqu’au printemps prochain pour récolter les fraises de vos nouveaux et anciens plants !

Crédits : Emilie Massal

⚠️ Si vous ne souhaitez pas multiplier vos fraisiers, coupez rapidement les stolons pour éviter d’épuiser le pied mère. 

💡 Il arrive que des stolons s’enracinent naturellement. Vous pouvez récupérer les jeunes plants avec un petit outil à main et les repiquer où vous le souhaitez, en ajoutant une à deux poignées de compost.

Retrouvez tous les conseils pour vos fraisiers dans le Numéro 2 – Été 2020. Texte par Aurélie Murtin, photographies par Emilie Massal.

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !