Une jardinière fleurie toute l’année

Suiv­ez le mode d’emploi pour vous créer une jar­dinière fleurie toute l’an­née ! On vous donne tous les con­seils au fil des saisons.

par | 28 janvier 2022

Décou­vrez nos con­seils pour avoir une jar­dinière fleurie :

CONSEILS ET PLANNING D’ENTRETIEN

S’il est dif­fi­cile d’obtenir des fleurs toute l’année avec un ensem­ble fixe de plantes, c’est en revanche pos­si­ble en créant une jar­dinière à renou­velle­ment par­tiel : une base de vivaces résis­tantes au froid, agré­men­tées de plantes fleuries de sai­son qui sont changées au fil du temps.

Com­mencée cet hiv­er, la jar­dinière pour­ra être rafraîchie au fil des mois pour adapter ses couleurs et rester jolie en toutes cir­con­stances.

On la plac­era sur un bal­con, un rebord de fenêtre extérieur ou dans un jardin. Un emplace­ment ensoleil­lé garan­ti­ra des flo­raisons généreuses, mais elle s’ac­com­mod­era égale­ment de la mi-ombre.

Numéro 8 “Créer” — Hiv­er 2021

MATÉRIEL

  • Un bac à fleurs ou une bal­con­nière d’environ 60 cm de large ou un large pot de 40 cm de diamètre
  • Du ter­reau uni­versel, de préférence mélangé à 1/4 de per­lite* pour amélior­er le drainage

LA PLANTATION DE BASE

La base pérenne de la jar­dinière est con­sti­tuée d’un trio de vivaces au feuil­lage per­sis­tant, rus­tiques et résis­tantes, qui garan­tis­sent un intérêt visuel tout au long de l’année.

Lierre panaché : une plante retombante facile d’entretien et très robuste qui va créer de belles cas­cades sur les bor­ds du bac. En ver­sion panachée de crème ou de blanc, son feuil­lage apporte égale­ment beau­coup de lumi­nosité, même en hiv­er.

Conifère nain : genévri­ers, thuyas, faux-cyprès, épicéas… Les var­iétés com­pactes adap­tées aux cul­tures en pots ne man­quent pas chez les conifères et cela tombe bien. Leur port érigé crée de la ver­ti­cal­ité dans nos potées (à plac­er de préférence au cen­tre de la com­po­si­tion) et la var­iété de col­oris disponibles (vert ten­dre, vert fon­cé, vert-jaune, bleuté…) per­met d’imaginer de jolis camaïeux.

Gram­inée : sou­ples et légères, avec leurs fins rubans qui se bal­an­cent dans le vent, les gram­inées sont du plus bel effet en mélange avec d’autres plantes plus robustes. Atten­tion à bien choisir une var­iété rus­tique comme un carex (la plu­part ne craig­nent nulle­ment le froid) ou le Sti­pa tenuifo­lia “cheveux d’ange” qui résiste jusqu’à ‑15°C.

AU FIL DES SAISONS

En plus de sa base de feuil­lages, la jar­dinière est vouée à fleurir con­stam­ment grâce à une rota­tion de plantes de sai­son. Les inter­ven­tions à prévoir dans l’année sont toute­fois min­imes : seuls deux grands renou­velle­ments sont néces­saires, pour un spec­ta­cle dont on ne se lasse pas ! Au fil du temps, pensez à retir­er régulière­ment les fleurs fanées afin d’en­cour­ager vos plantes à en pro­duire de nou­velles et ain­si allonger la flo­rai­son.

Décembre

Entre les plants de vivaces, plantez un cycla­men et une gaulthérie, dont les jolies couleurs (des fleurs pour la pre­mière et des petits fruits pour la sec­onde) se main­tien­dront durant tout l’hiver en cli­mat tem­péré.

Dans les espaces libres, ajoutez quelques bulbes de print­emps de votre choix, de préférence en mélanges (cro­cus, nar­ciss­es, tulipes de petite taille…) afin de garan­tir une flo­rai­son plus étalée. Ces bulbes se plantent en général à quelques cen­timètres de pro­fondeur et se recou­vrent de ter­reau légère­ment tassé.

S’il reste trop d’espaces à nu, n’hésitez pas à ajouter quelques pieds de pen­sées : elles fleuriront tant qu’il ne fait pas exces­sive­ment froid et sur­vivront à l’hiver.

Arrosez mod­éré­ment quand le sub­strat com­mence à séch­er, sauf en péri­ode de gel. En cas de gel sévère, il est recom­mandé de pro­téger le bac en l’entourant de papi­er bulle recy­clé, d’un voile d’hivernage ou même d’une cou­ver­ture en laine si celle-ci reste au sec.

Mars

Avec l’accroissement des heures d’ensoleillement, les plantes de la jar­dinière entrent en péri­ode végé­ta­tive et com­men­cent à pouss­er davan­tage. Arrosez plus régulière­ment et apportez de l’engrais organique spé­cial plantes fleuries ou plantes de bal­con, au min­i­mum deux fois par mois.

Le cycla­men et la gaulthérie finis­sent leur sai­son d’ap­pa­rat, mais peu­vent rester en place pour l’intérêt de leur feuil­lage. Les éventuelles pen­sées se mul­ti­plient et fleuris­sent à nou­veau généreuse­ment.

Les bulbes émer­gent de terre par phas­es : d’abord les cro­cus dès le mois de févri­er pour les cli­mats les plus doux, puis les nar­ciss­es et enfin les tulipes.

Mai

Une fois la flo­rai­son des bulbes de print­emps ter­minée, retirez-les du ter­reau, ain­si que le cycla­men et la gaulthérie. Vous pou­vez les replanter dans d’autres potées ou au jardin, en espérant obtenir une nou­velle flo­rai­son l’année prochaine.

En rem­place­ment, placez des plants de géra­ni­um (pélargo­ni­um) et une ou deux annuelles esti­vales de votre choix (pétu­nias ou cal­i­bra­choas, œil­lets, verveines, baco­pa…). Celles-ci auront besoin d’arrosages très réguliers, surtout en cas de chaleur.

Automne suivant

Dimin­uez pro­gres­sive­ment l’arrosage à mesure que les tem­péra­tures bais­sent et cessez les apports d’engrais.

Retirez les géra­ni­ums avant la pre­mière gelée de l’année si vous souhaitez les con­serv­er pour les réu­tilis­er l’été prochain. Vous pou­vez alors les tailler avant de les plac­er en hiver­nage (voir la fiche entre­tien en suiv­ant).

Sinon, les géra­ni­ums, comme les autres annuelles de la jar­dinière, périront à l’arrivée des pre­mières tem­péra­tures néga­tives : vous pour­rez les retir­er et les jeter au com­post avant de repass­er à l’étape 1 !

Retrou­vez l’ar­ti­cle com­plet dans le Numéro 8 : un mode d’emploi de Vic­to­ria Arias et les illus­tra­tions signées Mar­i­on Kieu

Vous avez aimé cet arti­cle ?   Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Planter un chèvrefeuille

Planter un chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est la plante parfaite pour habiller un mur ou une rambarde de balcon. Il offre de belles fleurs parfumées qui pourront attirer les pollinisateurs, s’adapte très bien à la culture en pot et se cultive sans difficulté. La seule attention qu’il ne...

lire plus
Quel engrais choisir au potager ?

Quel engrais choisir au potager ?

Choisir le bon engrais au potager est une étape indispensable pour tout jardinier qui souhaite assurer une belle récolte tout en préservant la fertilité de son sol sur le long terme. Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour bien choisir ses engrais. Voici...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.