d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Une jardinière fleurie toute l’année

Une jardinière fleurie toute l’année

CONSEILS ET PLANNING D’ENTRETIEN

S’il est difficile d’obtenir des fleurs toute l’année avec un ensemble fixe de plantes, c’est en revanche possible en créant une jardinière à renouvellement partiel : une base de vivaces résistantes au froid, agrémentées de plantes fleuries de saison qui sont changées au fil du temps.

Commencée cet hiver, la jardinière pourra être rafraîchie au fil des mois pour adapter ses couleurs et rester jolie en toutes circonstances.

On la placera sur un balcon, un rebord de fenêtre extérieur ou dans un jardin. Un emplacement ensoleillé garantira des floraisons généreuses, mais elle s’accommodera également de la mi-ombre.

MATÉRIEL

  • Un bac à fleurs ou une balconnière d’environ 60 cm de large ou un large pot de 40 cm de diamètre
  • Du terreau universel, de préférence mélangé à 1/4 de perlite* pour améliorer le drainage

LA PLANTATION DE BASE

La base pérenne de la jardinière est constituée d’un trio de vivaces au feuillage persistant, rustiques et résistantes, qui garantissent un intérêt visuel tout au long de l’année.

Lierre panaché : une plante retombante facile d’entretien et très robuste qui va créer de belles cascades sur les bords du bac. En version panachée de crème ou de blanc, son feuillage apporte également beaucoup de luminosité, même en hiver.

Conifère nain : genévriers, thuyas, faux-cyprès, épicéas… Les variétés compactes adaptées aux cultures en pots ne manquent pas chez les conifères et cela tombe bien. Leur port érigé crée de la verticalité dans nos potées (à placer de préférence au centre de la composition) et la variété de coloris disponibles (vert tendre, vert foncé, vert-jaune, bleuté…) permet d’imaginer de jolis camaïeux.

Graminée : souples et légères, avec leurs fins rubans qui se balancent dans le vent, les graminées sont du plus bel effet en mélange avec d’autres plantes plus robustes. Attention à bien choisir une variété rustique comme un carex (la plupart ne craignent nullement le froid) ou le Stipa tenuifolia “cheveux d’ange” qui résiste jusqu’à -15°C.

AU FIL DES SAISONS

En plus de sa base de feuillages, la jardinière est vouée à fleurir constamment grâce à une rotation de plantes de saison. Les interventions à prévoir dans l’année sont toutefois minimes : seuls deux grands renouvellements sont nécessaires, pour un spectacle dont on ne se lasse pas ! Au fil du temps, pensez à retirer régulièrement les fleurs fanées afin d’encourager vos plantes à en produire de nouvelles et ainsi allonger la floraison.

Décembre

Entre les plants de vivaces, plantez un cyclamen et une gaulthérie, dont les jolies couleurs (des fleurs pour la première et des petits fruits pour la seconde) se maintiendront durant tout l’hiver en climat tempéré.

Dans les espaces libres, ajoutez quelques bulbes de printemps de votre choix, de préférence en mélanges (crocus, narcisses, tulipes de petite taille…) afin de garantir une floraison plus étalée. Ces bulbes se plantent en général à quelques centimètres de profondeur et se recouvrent de terreau légèrement tassé.

S’il reste trop d’espaces à nu, n’hésitez pas à ajouter quelques pieds de pensées : elles fleuriront tant qu’il ne fait pas excessivement froid et survivront à l’hiver.

Arrosez modérément quand le substrat commence à sécher, sauf en période de gel. En cas de gel sévère, il est recommandé de protéger le bac en l’entourant de papier bulle recyclé, d’un voile d’hivernage ou même d’une couverture en laine si celle-ci reste au sec.

Mars

Avec l’accroissement des heures d’ensoleillement, les plantes de la jardinière entrent en période végétative et commencent à pousser davantage. Arrosez plus régulièrement et apportez de l’engrais organique spécial plantes fleuries ou plantes de balcon, au minimum deux fois par mois.

Le cyclamen et la gaulthérie finissent leur saison d’apparat, mais peuvent rester en place pour l’intérêt de leur feuillage. Les éventuelles pensées se multiplient et fleurissent à nouveau généreusement.

Les bulbes émergent de terre par phases : d’abord les crocus dès le mois de février pour les climats les plus doux, puis les narcisses et enfin les tulipes.

Mai

Une fois la floraison des bulbes de printemps terminée, retirez-les du terreau, ainsi que le cyclamen et la gaulthérie. Vous pouvez les replanter dans d’autres potées ou au jardin, en espérant obtenir une nouvelle floraison l’année prochaine.

En remplacement, placez des plants de géranium (pélargonium) et une ou deux annuelles estivales de votre choix (pétunias ou calibrachoas, œillets, verveines, bacopa…). Celles-ci auront besoin d’arrosages très réguliers, surtout en cas de chaleur.

Automne suivant

Diminuez progressivement l’arrosage à mesure que les températures baissent et cessez les apports d’engrais.

Retirez les géraniums avant la première gelée de l’année si vous souhaitez les conserver pour les réutiliser l’été prochain. Vous pouvez alors les tailler avant de les placer en hivernage (voir la fiche entretien en suivant).

Sinon, les géraniums, comme les autres annuelles de la jardinière, périront à l’arrivée des premières températures négatives : vous pourrez les retirer et les jeter au compost avant de repasser à l’étape 1 !

Retrouvez l’article complet dans le Numéro 8 : un mode d’emploi de Victoria Arias et les illustrations signées Marion Kieu

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !