Macérât huileux au plantain

Vous avez sans doute du plan­tain dans votre jardin, c’est l’oc­ca­sion de tester cette recette de macérât, par­faite pour l’été !

par | 15 juillet 2021

Recette de macérât huileux plan­tain :

Le plantain (Plantago lanceolata)

Plante vivace, le plan­tain lancéolé est riche en pro­téines com­plètes, en vit­a­mine C et en sels minéraux. Il ren­ferme égale­ment du mucilage et des tanins. De juin à octo­bre, il sera en pleine péri­ode de flo­rai­son. Cette plante aux nom­breuses pro­priétés est aus­si bien util­isée à des fins médic­i­nales pour les piqûres d’in­sectes, les brûlures et les démangeaisons que pour ravir les papilles de cer­tains.

Où la trou­ver ? Le plan­tain pousse partout, près des chemins et dans des endroits ensoleil­lés. Priv­ilégiez la cueil­lette au print­emps, les feuilles seront plus ten­dres.

Com­ment la recon­naître ? On peut recon­naître facile­ment ses feuilles lancéolées — en forme de fer de lance. Sa touffe de feuilles sort directe­ment du sol, sans tiges. Ses fleurs mon­tent sur la tige en épi avec des petits pétales bruns et des éta­mines blanch­es bien vis­i­bles.

Voici une recette naturelle de macérât huileux au plan­tain à utilis­er sur vos piqûres (bye bye les mous­tiques !) et vos démangeaisons (orties, et autres urticants). Atten­tion, cette recette prend un cer­tain temps : il faut compter 4 à 5 semaines pour la macéra­tion.

macérât huileux plantain

Ingrédients

  • 2 à 3 gros pieds de plan­tain
  • 1 litre d’huile végé­tale (olive, tour­nesol, amande douce ou autre) 
  • 1 grand bocal her­mé­tique

Préparation

  1. Récolter, laver et faire séch­er votre plan­tain. Vous pou­vez utilis­er du plan­tain lancéolé (Plan­ta­go lance­o­la­ta) ou du grand plan­tain (Plan­ta­go major).
  2. Met­tre la plante fraîche­ment séchée et hachée dans un grand bocal her­mé­tique et la recou­vrir d’huile. Il faut en met­tre assez pour que toutes les feuilles soient sous le niveau d’huile, sinon une par­tie risque de pour­rir durant la macéra­tion. S’il y a trop d’huile par rap­port à la plante, le macérât ne sera pas assez con­cen­tré. 
  3. Recou­vrir le bocal de papi­er (jour­nal, kraft ou autre) et le met­tre con­tre une vit­re au soleil, l’idée étant que l’huile chauffe légère­ment sans que les UV ne la déna­turent. 
  4. Laiss­er macér­er durant 4 à 5 semaines. Agiter le bocal de temps à autre et véri­fi­er le niveau d’huile et l’absence de pour­ri­t­ure des feuilles. 
  5. Après un mois, fil­tr­er, press­er avec un linge pro­pre et met­tre en bouteille (de préférence une bouteille tein­tée). 

Le macérât huileux se con­serve au frais, au sec et à l’abri de la lumière. Dans ces con­di­tions, il se garde entre deux à trois ans. 

macérât huileux plantain

Une recette de Far­rah, fon­da­trice de www.vracngo.com

Recette de macérât huileux de plantain

Vous pou­vez retrou­ver une fiche “cueil­lette” com­plète sur le plan­tain lancéolé dans l’ar­ti­cle “Petite flo­re pour débuter” de notre Numéro 6 : le recon­naître, le cul­tiv­er, le récolter, le cuisin­er et ses ver­tus.

Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.