d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Macérât huileux au plantain

Macérât huileux au plantain

Le plantain (Plantago lanceolata)

Plante vivace aux minuscules fleurs blanchâtres, le plantain est riche en protéines complètes, en vitamine C et en sels minéraux. Il renferme également du mucilage et des tanins. De juin à octobre, il sera en pleine période de floraison. Cette plante aux nombreuses propriétés est aussi bien utilisée à des fins médicinales pour les piqûres d’insectes, les brûlures et les démangeaisons que pour ravir les papilles de certains.

A noter : Vous pouvez retrouver une fiche « cueillette » complète sur le plantain lancéolé dans l’article « Petite flore pour débuter » de notre Numéro 6 : le reconnaître, le cultiver, le récolter, le cuisiner et ses vertus.

Voici une recette naturelle de macérât huileux au plantain à utiliser sur vos piqûres (bye bye les moustiques !) et vos démangeaisons (orties, et autres urticants). Attention, cette recette prend un certain temps : il faut compter 4 à 5 semaines pour la macération.

Ingrédients

  • 2 à 3 gros pieds de plantain
  • 1 litre d’huile végétale (olive, tournesol, amande douce ou autre) 
  • 1 grand bocal hermétique

Préparation

  1. Récolter, laver et faire sécher votre plantain. Vous pouvez utiliser du plantain lancéolé (Plantago lanceolata) ou du grand plantain (Plantago major).
  2. Mettre la plante fraîchement séchée et hachée dans un grand bocal hermétique et la recouvrir d’huile. Il faut en mettre assez pour que toutes les feuilles soient sous le niveau d’huile, sinon une partie risque de pourrir durant la macération. S’il y a trop d’huile par rapport à la plante, le macérât ne sera pas assez concentré. 
  3. Recouvrir le bocal de papier (journal, kraft ou autre) et le mettre contre une vitre au soleil, l’idée étant que l’huile chauffe légèrement sans que les UV ne la dénaturent. 
  4. Laisser macérer durant 4 à 5 semaines. Agiter le bocal de temps à autre et vérifier le niveau d’huile et l’absence de pourriture des feuilles. 
  5. Après un mois, filtrer, presser avec un linge propre et mettre en bouteille (de préférence une bouteille teintée). 

Le macérât huileux se conserve au frais, au sec et à l’abri de la lumière. Dans ces conditions, il se garde entre deux à trois ans. 

Une recette de Farrah, fondatrice de www.vracngo.com