Focus plante verte — L’Euphorbe cierge

La plante : l’Euphorbe cierge… On la con­fond sou­vent avec un cac­tus ! Elle est facile à entretenir, mais atten­tion aux excès d’arrosage !

par | 28 septembre 2020

La plante verte : l’E­uphorbe… On con­fond sou­vent l’Euphorbe cierge avec un cac­tus. Pour­tant, les cac­tus sont endémiques du con­ti­nent améri­cain, alors que les Euphorbes cierge vien­nent d’Afrique. Au niveau mor­phologique, l’Euphorbe cierge se dis­tingue des cac­tus par deux aspects. Pre­mière­ment, elle n’a qu’une paire d’aigu­il­lons, con­traire­ment aux cac­tus qui en ont tou­jours plusieurs regroupés sur le même nœud. Ce sont des excrois­sances épi­der­miques, alors que ceux des cac­tus sont des feuilles qui se sont trans­for­mées, pen­dant l’évo­lu­tion. L’E­uphorbe cierge a, elle, de vraies feuilles. Deux­ième­ment, toutes les euphorbes con­ti­en­nent un liq­uide blanc que l’on peut voir si on les blesse” : il s’agit de latex ! Les cac­tus, eux, n’en pos­sè­dent pas. Ce latex est tox­ique. Il est donc recom­mandé de bien se laver les mains et de ne pas les porter à la bouche, si vous avez été en con­tact avec cette sub­stance.
L’Euphorbe cierge est facile à entretenir, mais atten­tion aux excès d’arrosage !

1- Quels substrats pour une euphorbe cierge ?

L’E­uphorbe cierge venant de régions au cli­mat aride, elle aura besoin d’une terre bien drainée, sans quoi elle ris­querait d’at­trap­er des champignons qui lui seraient sans doute fatals (1/3 de sable, 1/3 de ter­reau et 1/3 de terre). Pensez à installer des tes­sons de pots en terre cuite au fond du pot, pour éviter que la terre ne s’échappe par les trous pen­dant l’ar­rosage et ajoutez une couche de billes d’argile par-dessus pour s’assurer que les racines soient bien aérées avant de met­tre les pre­mières couch­es de terre.

2- Comment l’arroser ?

Si vous respectez bien la com­po­si­tion du sub­strat, vous n’au­rez aucun risque d’eau stag­nante qui pour­rait faire pour­rir les racines et tuer la plante. Il faut bien veiller à ce que la terre sèche entre chaque arrosage. La quan­tité d’eau dépend de la taille de votre pot mais pensez à vider la coupelle après chaque arrosage. En hiv­er, la plante entre en dor­mance végé­ta­tive et a donc besoin de moins d’ar­rosage. Il fau­dra tout de même l’ar­roser une fois par mois, pour éviter que les racines ne sèchent à cause du chauffage ambiant. En revanche, ne pul­vérisez pas d’eau sur elle.

3- Où la planter ?

L’E­uphorbe cierge a besoin de beau­coup de lumi­nosité ! Il fau­dra donc la plac­er près d’une fenêtre plein sud mais, comme pour toute plante, atten­tion à l’ef­fet loupe du soleil sur les vit­res. Pensez à met­tre un voilage pour éviter les brûlures. À la belle sai­son, si vous avez la pos­si­bil­ité de la sor­tir, elle en sera ravie. Pensez égale­ment à la tourn­er de temps en temps pour que toutes les faces voient le soleil !

4- Va-t-elle faire des fleurs ?

En général, ce sont les vieux sujets qui fleuris­sent. Il fau­dra donc être patient ! La flo­rai­son a lieu d’avril à juin et la couleur des fleurs varie d’une espèce à l’autre, du jaune au rouge en pas­sant par le vert ou le rose.

5- Peut-on bouturer une Euphorbe cierge ?

Comme les cac­tus, l’E­uphorbe cierge se bou­ture entre avril et juin. Il faut cepen­dant pren­dre plus de pré­cau­tions. Au moment de tailler une ram­i­fi­ca­tion pour la bou­tur­er, il faut com­mencer par trem­per l’en­taille dans l’eau quelques min­utes, afin d’ar­rêter l’é­coule­ment de latex. Ensuite, en fonc­tion de la taille de la bou­ture, il faut la laiss­er séch­er à l’air libre, entre quelques jours et trois semaines, jusqu’à ce qu’un cal cica­triciel* appa­raisse. Enfin, trem­per le cal dans du char­bon act­if en poudre ou de la can­nelle en poudre, pour éviter tout risque de pour­ri­t­ure par champignon, et rem­pot­er dans un sub­strat bien drainé.

*Tis­su fin com­posé de cel­lules végé­ta­tives for­mé à la suite d’une blessure.

6- Quelles sont ses maladies courantes ?

Si votre euphorbe a les branch­es qui s’al­lon­gent fine­ment, c’est qu’elle manque de lumi­nosité. Il fau­dra donc la plac­er plus près d’une source de lumière naturelle. Si une tache noire et ronde appa­raît sur votre euphorbe, c’est prob­a­ble­ment un champignon qui l’at­taque. Cela peut être dû soit à un manque d’aéra­tion ou de lumi­nosité, soit à un arrosage trop fort. Il faut alors pul­véris­er un fongi­cide naturel pour sup­primer le champignon mais aus­si penser à mod­i­fi­er les paramètres cités précédem­ment. Si des tach­es brunes, claires ou vio­lacées appa­rais­sent, il s’ag­it d’un coup de soleil. Éloignez-la de votre fenêtre ou bien installez un voilage pour éviter cela.


Cet arti­cle a été rédigé par Mélanie Lily. Il est paru dans le Numéro 2 de Veìr Mag­a­zine.

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.