d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Que faire au potager en hiver ? épisode 2 – Préparer

Que faire au potager en hiver ? épisode 2 – Préparer

Une fois que notre potager est protégé, taillé et tout propre il est temps de le préparer à la venue de l’une des saisons les plus mouvementées au jardin: le printemps.

Enrichir 

Pour préparer vos pots à recevoir de nouveaux semis ou plants dans les prochains mois rien de tel que le repos et un brin de nourriture. 

Pour engraisser naturellement la terre vous pouvez opter pour des mélanges d’engrais naturels disponibles en jardinerie ou bien évidemment votre compost maison.

Si vous ne disposez pas de véritable compost, rien de tel qu’une peau de banane coupée en morceaux et mélangée au terreau dans vos plantes en pot; un brin de marc de café mélangé au terreau toutes les deux semaines fera également des merveilles. Qui plus est, sachez que la décomposition du paillage permet également de nourrir la terre, pratique non ? 

Une autre solution consiste à semer ce que l’on appelle de l’engrais vert. Ce sont des plantes telles que la moutarde ou le trèfle qui permettent à la terre de se reposer comme si elle était en jachère tout en agissant comme un engrais. Malheureusement si vous cultivez uniquement en pot l’effet ne sera que limité car que le terreau n’a pas les même propriétés que la terre. Cependant, si vous l’utilisez en paillis votre moutarde broyée fera des merveilles dans la lutte contre les mauvaises herbes et aidera malgré tout à l’enrichissement de votre terreau.

Un exemple de compost en petit format.

Semer

Préparer son potager ça n’est pas que l’enrichir. Même si on l’oublie parfois, quelques espèces peuvent très bien se semer en hiver!

En voici quelques unes que l’on peut semer même durant les mois de décembre, janvier et février:

  • Mizuna
  • Oseille
  • Coquelicot
  • Roquette
  • Fève

Dès février, on peut commencer les semis de légumes du soleil: aubergines, piments ou tomates. Attention, toujours en intérieur!

En mars, on peut à nouveau s’en donner à cœur joie: carottes, radis, épinards et fenouil sont certains des légumes à semer dehors dès cette période, si les températures sont clémentes par chez vous. Vous pourrez aussi commencer vos semis de poivrons, ciboulette ou basilic, encore une fois à l’intérieur.

À moins que vous ne viviez dans une région aussi clémente que moi, il est conseillé de ne repiquer vos semis en pots qu’une fois les fameux Saints de glace passés (13 mai cette année).

Savoir quand et comment planter vos précieux semis peut parfois paraître un peu compliqué. Pour ma part, je me suis créée un simple carnet avec une page par mois de l’année où j’inscris les semis à réaliser en précisant si ceux-ci se feront en intérieur ou en extérieur. Il vous suffit ensuite de cocher les semences réalisées au fur et à mesure. Faites le avec un crayon de bois pour pouvoir l’effacer et recommencer l’année suivante. 

Mon petit carnet de semis, simple mais efficace.

Enfin, afin de s’assurer une récolte juteuse, je ne saurai trop vous conseiller de pratiquer ce que l’on appelle la rotation des cultures. Si vous cultivez toujours les mêmes légumes/fruits au même endroit, la terre s’appauvrit. C’est encore plus vrai lorsque l’on cultive en pot, la terre se régénérant encore moins facilement puisqu’elle ne bénéficie que de très peu d’apports extérieurs naturellement. Il faut donc laisser à la terre le temps de se restaurer.

Mais alors comment pratiquer cette fameuse rotation des cultures? 

Chaque plante consomme des éléments nutritifs différents (azote, potasse, phosphore) et rejette des fertilisants qui seront à leur tour utile à d’autres plantations. 

Il faut donc s’assurer d’alterner des variétés avec des besoins différents en nutriments ou qui les puisent à différentes profondeurs de terre. 

Par exemple, les légumineuses telles que les petits pois constituent de très bons fertilisants car ils fixent l’azote de l’air dans la terre. C’est justement ce dont les légumes ont besoin pour se développer. 

L’idée est donc, comme recommandé dans le manuel nº14 de La Box à Planter, de diviser vos plantations en 4 pots (ou plus) et d’alterner les cultures dans cet ordre: 

  1. Légumes fruits (tomates, courges, poivrons, aubergines)
  2. Légumes racines (carottes, navets, radis, betteraves)
  3. Légumineuses (haricots, pois, lentilles)
  4. Légumes feuilles (salades, épinards, choux) 

Découvrez la suite des activités à faire au potager en hiver sur l’épisode 3 !


Merci à Noémie pour cet article. Retrouvez-la sur son blog : www.lapetitenoune.com

Autrice du blog La Petite Noune, dédié à un mode de vie plus responsable. Un joyeux pêle-mêle, entre mode éthique, végétarisme et voyages plus ou moins lointains.