Comment bouturer un cactus ?

Bou­tur­er un cac­tus en seule­ment 4 étapes et avec peu de matériel ! Les plantes suc­cu­lentes sont les cham­pi­onnes de la mul­ti­pli­ca­tion.

par | 21 juillet 2023

Les plantes suc­cu­lentes sont les cham­pi­onnes de la mul­ti­pli­ca­tion. Il s’agit d’un instinct de survie dans un milieu aride, régulière­ment en proie à des incendies. La majorité des espèces pro­duisent directe­ment des rejets à leur pied afin de for­mer des buis­sons de plantes, plus résis­tants face au feu. Chez vous, il est facile d’utiliser ces rejets pour mul­ti­pli­er vos cac­tus et autres suc­cu­lentes préférées.

Bouturer un cactus en terre (la méthode la plus simple)

C’est la tech­nique idéale pour mul­ti­pli­er sa plante suc­cu­lente préférée. La méth­ode peut vari­er en fonc­tion de l’espèce con­sid­érée mais vous ne risquez pas grand-chose à ten­ter. Le bouturage vous per­me­t­tra d’agrandir vos col­lec­tions, acquérir des var­iétés cul­tivées par vos proches ou sauver une de vos plantes mal en point. 

La meilleure période pour bouturer

Comme la majorité des végé­taux, le meilleur moment est au print­emps, quand vos plantes ont repris leur crois­sance. Vous pou­vez ten­ter en début d’été ou d’automne mais évitez l’hiver, péri­ode de repos.

bouturer un cactus

Trouver la partie à bouturer

Suiv­ant les var­iétés, vous pou­vez bou­tur­er une feuille, un rejet ou un morceau de tige. 

  • Une feuille : pour toutes les suc­cu­lentes sur lesquelles vous pou­vez prélever une feuille. C’est le cas par exem­ple de l’echeveria, de la cras­su­la, des sedums, du grap­topetalum (plante porce­laine). 
  • Un rejet : cer­taines suc­cu­lentes pro­duisent des rejets à leur base, comme le cac­tus boule, l’aloe, l’agave, le cac­tus coussin (Echinocac­tus gru­sonii), le rebu­tia… 
  • Une par­tie de la plante : cer­tains cac­tus colon­naires ou suc­cu­lentes n’ont pas de feuilles à retir­er ni de rejet à utilis­er pour les bou­tures. C’est le cas par exem­ple des cac­tus raque­ttes, des senecios, des pachyc­ereus et de nom­breux autres cac­tus colon­naires. Il faut alors couper une par­tie de la plante : une tige ou directe­ment un tronçon de la plante. Pour un cac­tus colon­naire comme le cac­tus cierge, cela peut endom­mager votre plante puisqu’il faut la décapiter ; cer­tains ver­ront de nou­velles pouss­es appa­raître sur le dessus.

L’astuce en option : dès que vous avez coupé votre bou­ture, vous pou­vez saupoudr­er la par­tie coupée de poudre de char­bon de bois (comme celle que l’on utilise en cos­mé­tique ou en com­plé­ment ali­men­taire) ou de la can­nelle pour lim­iter les risques d’infection.

Laisser sécher avant de bouturer en terre

Pour toutes les suc­cu­lentes, y com­pris les cac­tus, il est con­seil­lé de faire séch­er la par­tie à bou­tur­er avant de la met­tre en terre. Cela per­met de lim­iter les risques de pour­ri­t­ure en lais­sant l’excédent d’eau s’évaporer. En fonc­tion des var­iétés et de la taille de la bou­ture, le temps de séchage peut vari­er de quelques jours à quelques mois. Atten­dez que la sur­face coupée soit recou­verte d’une peau dure (un cal) indi­quant la bonne cica­tri­sa­tion. 

À l’inverse, les rejets peu­vent être placés directe­ment en terre, sans pass­er par l’étape de séchage, puisqu’ils dis­posent nor­male­ment de racines. 

Les tiges des euphor­biacées con­ti­en­nent du latex tox­ique. Il faut veiller à les rin­cer abon­dam­ment à l’eau avant de les laiss­er séch­er quelques jours.

bouturer un cactus

Faire prendre racine

Une fois séchée, la bou­ture peut être mise dans un pot rem­pli d’un ter­reau spé­cial cac­tées. À défaut, vous pou­vez utilis­er un mélange de ter­reau tamisé, de sable et de petits graviers. Il est inutile d’enfoncer pro­fondé­ment votre bou­ture : la majorité des bou­tures de suc­cu­lentes sont capa­bles de for­mer des racines en étant unique­ment posées au con­tact de la terre. Cer­taines auront même com­mencé à faire des racines à l’air libre, pen­dant le séchage ! Plantez vos bou­tures dans le ter­reau sur quelques mil­limètres pour les feuilles, jusqu’à 2 cm pour les tronçons des cac­tus. Installez vos bou­tures dans un endroit lumineux, sans être for­cé­ment au soleil direct. 

Ne pas oublier l’arrosage

Les bou­tures ont besoin d’un apport d’eau pour dévelop­per leurs racines. Com­mencez par un arrosage léger, en pul­vérisant l’eau sur le ter­reau, puis aug­mentez légère­ment la quan­tité et la fréquence au fur et à mesure de la crois­sance de votre bou­ture. 

→ Vos bou­tures vont faire des racines en quelques semaines. 

Retrou­vez un dossier spé­cial sur le cac­tus et suc­cu­lentes dans le Numéro 14 – Été 2023 “Paress­er”.


Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.