Les plantes vertes au bureau

Plantes vertes au bureau, séléc­tions plantes, astuces entre­tien, con­seils arrosage et acces­soires pour faciliter l’entretien.

par | 3 avril 2023

De nos jours, dif­fi­cile d’envisager l’ouverture d’un bureau ou espace de cowork­ing sans penser à y inté­gr­er des plantes… et ce, à juste titre ! Si l’idée est ten­tante et les ver­tus des plantes au tra­vail avérées, les écueils sont nom­breux et le risque du gaspillage plane. La plu­part des espaces de tra­vail ne cor­re­spon­dent pas aux besoins prin­ci­paux des plantes vertes. Ils sont peu lumineux, avec un envi­ron­nement très sec, par­fois des courants d’air, du chauffage en hiv­er et de la cli­ma­ti­sa­tion en été… De plus, les per­son­nes qui s’occupent des plantes — quand il y en a ! — ne sont pas for­cé­ment qual­i­fiées pour le faire, sans compter les péri­odes de vacances où les plantes sont car­ré­ment aban­don­nées ! Même avec toute la bonne volon­té du monde, il n’est pas tou­jours facile de leur apporter les soins néces­saires. Les rem­potages, la fer­til­i­sa­tion ou l’humidification des feuilles, par exem­ple, ne sont pas choses aisées dans un espace col­lec­tif partagé.

Il est donc indis­pens­able de choisir des plantes résis­tantes et peu exigeantes. 

1- Les bonnes plantes au bon endroit

L’idéal, pour une végé­tal­i­sa­tion durable, est que l’aménagement soit réfléchi en ter­mes de besoins des plantes plus qu’en ter­mes de déco­ra­tion. C’est, cepen­dant, rarement le cas en pra­tique. Il fau­dra donc veiller à adapter les soins qu’on leur pro­cure et à met­tre en place quelques astuces pour opti­miser leur con­di­tion. La plu­part des plantes util­isées pour la déco étant des plantes trop­i­cales, elles ont besoin de lumi­nosité et d’humidité.

  • Si la plante est placée dans un emplace­ment peu lumineux, il fau­dra réduire les arrosages. À garder en tête : moins une plante reçoit de lumière, plus sa motte sèche lente­ment et moins elle a besoin d’être arrosée. 
  • Si le taux d’humidité est bas, ce qui est générale­ment le cas dans les bureaux, on pour­ra l’augmenter en regroupant plusieurs plantes au même endroit, ce qui peut aus­si créer un bel effet de vol­ume. 
  • Pour leur bien-être, il fau­dra aus­si éviter de les plac­er à prox­im­ité d’une source de chaleur ou de cli­ma­ti­sa­tion. On pro­scrira les emplace­ments sou­vent ouverts sur l’extérieur ou sujets aux courants d’air : on oublie les entrées ou le pour­tour des baies vit­rées !
  • De manière générale, on essaiera de plac­er les plantes dans des espaces où les col­lab­o­ra­teurs passent du temps de manière pro­longée (salle de pause, îlots de tra­vail) en évi­tant les lieux tran­si­toires (entrée, salle de réu­nion), afin de rap­pel­er leur présence à leurs bons sou­venirs ! Il vau­dra mieux avoir un nom­bre lim­ité de “zones vertes”, com­posées de plusieurs plantes, que des plantes éparpil­lées par-ci par-là. Cela facilit­era leur entre­tien et per­me­t­tra de ne pas avoir de lais­sées-pour-compte ! 
  • On priv­ilégiera des emplace­ments faciles d’accès pour l’entretien. À éviter : les plantes placées trop en hau­teur, les plantes dif­fi­ciles d’accès, ain­si que les plantes immenses, com­pliquées à manip­uler en cas de besoin. 

Quelques exemples de plantes adaptées aux bureaux, suivant la luminosité disponible :

Lumi­nosité faible expo­si­tion nord (peu de lumière et jamais de soleil direct), peu de sources de lumière naturelle (une pièce avec seule­ment des néons ou une ver­rière don­nant sur une autre pièce avec des fenêtres) :

  • Pothos 
  • Philo­den­drons
  • Mon­steras
  • Zamiocul­cas zami­ifo­lia
  • Spathiphyl­lum
  • Fougères (mais à plac­er près d’une source d’humidité, comme l’évier de la salle de pause)

Bonne lumi­nosité, proche d’une fenêtre à l’est ou éloigné d’une fenêtre mais dans une pièce exposée au sud ou à l’ouest (espace ensoleil­lé et chaud) :

  • Plantes grass­es (à plac­er près des fenêtres) : Sedum, Echev­e­ria, San­se­vieria
  • Pileas
  • Ficus elas­ti­ca
  • Dra­cae­na

Les plantes grass­es : une fausse bonne idée ?

Elles sont sym­pas dans les bureaux car elles sont graphiques et assez résis­tantes. Mais atten­tion au sur-arrosage : elles doivent séch­er com­plète­ment entre deux arrosages. Si elles sont éloignées des fenêtres, il ne faut arroser qu’une fois par sai­son (sauf en été, 2 ou 3 fois selon la météo). Un rythme pas for­cé­ment évi­dent à faire appli­quer en col­lec­tiv­ité.

2- Un travail d’équipe

Un aspect tout aus­si impor­tant pour se lancer dans la végé­tal­i­sa­tion d’un espace de tra­vail est la com­mu­ni­ca­tion au sein de l’équipe. Notam­ment en ce qui con­cerne l’arrosage ! Les per­son­nes novices en jar­di­nage pensent sou­vent bien faire en arrosant par-ci par-là les plantes, par exem­ple, en ver­sant la fin d’un verre dans un pot après une pause déje­uner. C’est pour­tant le meilleur moyen de faire pour­rir les racines !

Quelques astuces : 

  • Désign­er une per­son­ne coor­di­na­trice pour gér­er les arrosages.
  • Affich­er un plan­ning des soins avec les per­son­nes respon­s­ables et les règles prin­ci­pales.
  • Créer un doc­u­ment à cocher lorsqu’une plante a été arrosée, par exem­ple, afin de prévenir le  reste de l’équipe.

Il s’agit aus­si d’anticiper les péri­odes de fer­me­ture du bureau et de s’organiser en fonc­tion : 

  • En hiv­er, on peut laiss­er la plu­part des plantes en place, sauf cas par­ti­c­uli­er. Si le chauffage est coupé, n’arrosez pas abon­dam­ment vos plantes avant le départ. Elles ris­queraient de baign­er dans l’eau et auraient de grandes chances de pour­rir.
  • En août, s’il fait très chaud et qu’il n’y a per­son­ne durant tout le mois. Il faut organ­is­er un gar­di­en­nage où cha­cun emporte une plante à la mai­son. Autre solu­tion : regrouper les plantes dans l’endroit le plus frais du bureau et installer un sys­tème d’arrosage goutte à goutte.

3- Quelques accessoires pour faciliter l’entretien

Si la com­mu­ni­ca­tion n’est pas tou­jours sim­ple au sein d’une équipe, quelques acces­soires peu­vent ren­dre l’entretien durable des plantes plus sim­ple.

Les acces­soires indis­pens­ables : 

  • Plusieurs arrosoirs dis­posés à des endroits stratégiques, notam­ment en salle de pause. On peut ain­si inviter les salariés à y vers­er leurs fonds de verre d’eau, pour un futur arrosage. 
  • Des éti­quettes dans les pots, qui per­me­t­tront d’indiquer le nom de la var­iété (pour l’aspect péd­a­gogique) ain­si que ses habi­tudes d’arrosage de façon très sim­ple (par exem­ple, le jour de la semaine où on doit l’arroser).
  • Des pots à réserve d’eau, pour les bureaux où les col­lègues oublient régulière­ment les plantes.
  • Des indi­ca­teurs de besoin en arrosage type hygromètres, à plonger dans les mottes des grandes plantes afin de savoir si elles sont encore humides ou non.
  • Des pots en géo­tex­tile, légers et faciles à déplac­er, pour pou­voir adapter l’emplacement des plantes si l’aménagement ou les habi­tudes de tra­vail évolu­ent.

 Pour faciliter la com­préhen­sion des con­seils d’entretien, on peut les sim­pli­fi­er : 

  • “J’ai soif SI mes feuilles s’enroulent sur elles-mêmes”, dans le cas d’une plante type pothos ou Philo­den­dron scan­dens.
  • “Si le témoin est en haut, je n’ai pas besoin d’eau !”, dans le cas d’une plante rem­potée dans un pot à réserve d’eau muni d’un témoin. 

Arti­cle rédigé par Mar­i­on Botan­i­cal, à retrou­ver dans le Numéro 13 — Print­emps 2023 “Amé­nag­er.”

 Vous avez aimé cet arti­cle ?  Épin­gle-le sur Pin­ter­est pour le retrou­vez plus tard !

Derniers articles

Planter un chèvrefeuille

Planter un chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est la plante parfaite pour habiller un mur ou une rambarde de balcon. Il offre de belles fleurs parfumées qui pourront attirer les pollinisateurs, s’adapte très bien à la culture en pot et se cultive sans difficulté. La seule attention qu’il ne...

lire plus
Quel engrais choisir au potager ?

Quel engrais choisir au potager ?

Choisir le bon engrais au potager est une étape indispensable pour tout jardinier qui souhaite assurer une belle récolte tout en préservant la fertilité de son sol sur le long terme. Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour bien choisir ses engrais. Voici...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.