Que faire en janvier au potager ?

Démar­rer un potager en jan­vi­er, c’est pos­si­ble ! On peut, amender le sol, définir et tra­vailler les zones de cul­tures à venir…

par | 12 décembre 2022

Que faire en jan­vi­er au potager ? Imag­i­nons que plein·e·s d’une énergie nou­velle et des meilleures réso­lu­tions, vous déci­diez de démar­rer un potager en jan­vi­er. Durant les pre­mières semaines, vous n’aurez rien à semer, à planter ni à met­tre dans votre panier, on est d’accord… Mais bonne nou­velle : jan­vi­er voit déjà ses jours s’allonger, la lumi­nosité aug­mente et la nature pré­pare son réveil !

Préparer son potager bio 

C’est le moment idéal pour imag­in­er son potager rêvé et organ­is­er les cul­tures de l’année à venir. Pour vous pré­par­er aux prochains mois, vous pou­vez com­mencer à dessin­er le plan de votre potager avec ses dif­férentes zones. Inspirez-vous de la per­ma­cul­ture, notam­ment en ce qui con­cerne la rota­tion des cul­tures d’une sai­son à l’autre et les asso­ci­a­tions de plantes.

Une chance de com­mencer le potager en jan­vi­er, vous allez pou­voir suiv­re ma règle d’or :  tou­jours observ­er avant d’agir ! Il est impor­tant de savoir dans quel con­texte votre potager va voir le jour. Pour cela, plusieurs élé­ments sont impor­tants. Quelle en est l’orientation et le taux d’ensoleillement ? Est-ce que vos plants seront pro­tégés de la pluie et du vent ? 

  • Pour l’exposition : vous pou­vez utilis­er une bous­sole (il existe des tas d’applications disponibles sur votre smart­phone) pour con­naître l’orientation de votre potager (Nord, Sud, Est, Ouest…).
    Il existe même des appli­ca­tions de pho­tomètre qui per­me­t­tent de con­naître le taux d’ensoleillement (par exem­ple Light meter sur Androïd). Pensez aus­si à pren­dre en compte les élé­ments alen­tour : les maisons, les arbres ou les murs qui pour­raient venir faire de l’ombre. 
  • Pour la pluie et le vent : votre zone est-elle abritée par un toit, un arbre, une haie ? Si ce n’est pas le cas et que vous en voyez le besoin, prévoyez d’installer des pro­tec­tions (bâch­es, can­niss­es, struc­tures…).

Quand on pense le design d’un potager, il est impor­tant d’avoir le côté pra­tique en tête. Un de mes petits con­seils de débutant·e : prévoir de met­tre les aro­mates à l’avant du potager puisqu’on ira plus fréquem­ment les récolter que les courges ou les petits fruits, par exem­ple.

Nour­rir et pro­téger le sol de son potager

En jan­vi­er, on peut amender le sol. Voici quelques ingré­di­ents mag­iques qui agis­sent en deux temps trois mou­ve­ments : 

  • Ce n’est pas le geste le plus glam­our, mais il fait des mer­veilles au potager : gardez votre urine dans un bidon ou une bouteille pour enrichir votre sol en azote. À diluer à 10 % dans l’eau d’arrosage. 
  • Si vous faites des feux de chem­inée, pensez à récupér­er les cen­dres de bois et répar­tis­sez-les à la sur­face de votre potager (une poignée par mètre car­ré seule­ment). C’est un excel­lent apport en nutri­ments, notam­ment en potasse, pour votre sol. 
  • C’est aus­si en jan­vi­er que vous pou­vez faire d’importants apports en com­post et en fumi­er. Ne lésinez pas sur les quan­tités afin que vos cul­tures puis­sent béné­fici­er des meilleurs con­di­tions de sol pos­si­ble au print­emps.

Si le sol de votre potager est déjà tra­vail­lé, pensez à bien le pailler. On peut utilis­er du foin, de la paille ou des feuilles mortes ou encore acheter du pail­lis de chan­vre en jar­diner­ie.

Si vous avez le matériel à dis­po­si­tion, on peut égale­ment bâch­er la future zone de cul­ture pour faciliter le tra­vail des vers de terre et la décom­po­si­tion de la matière organique présente en-dessous.

Préparer le potager dès le mois de janvier

En jan­vi­er, si le sol n’est pas pré­paré, vous pou­vez définir et tra­vailler les zones de cul­tures à venir. 

J’ai com­mencé à cul­tiv­er dans des car­rés potager. Cela peut être très pra­tique mais pour ma part, j’y vois 2 incon­vénients : on se casse le dos et on ne s’y retrou­ve pas vrai­ment dans tout ce bazar.

Si vous avez assez de place, je vous con­seille de réalis­er des planch­es ou des buttes de 80 cm de large séparées entre elles par des allées de 40 cm.

Vous pou­vez enrichir vos zones de cul­ture en com­post et fumi­er et étaler du BRF (bois raméal frag­men­té) et/ou des feuilles mortes dans les allées.

Janvier au potager

Pour ce faire, c’est aus­si le bon moment pour s’équiper si vous n’avez rien pour tra­vailler la terre. Pas besoin de se suréquiper et de cass­er son PEL. Mes out­ils de prédilec­tion ? La gre­linette pour tra­vailler le sol dans les pre­miers cen­timètres seule­ment et la houe pour cass­er les mottes. On peut égale­ment affin­er la terre de la couche supérieure de nos planch­es à l’aide d’un râteau. 

Que sème-t-on en janvier ? 

En jan­vi­er, le sol est sou­vent encore gelé et les tem­péra­tures ne sont pas adap­tées aux semis, même sous serre. En effet, les gelées noc­turnes pour­raient être fatales pour vos jeunes plants. On prend donc encore un peu son mal en patience et on attend quelques semaines avant de ressor­tir ses graines… 

À l’abri, il m’arrive de semer les pre­mières laitues de la sai­son (var­iétés pré­co­ces). Pour cela, je priv­ilégie les plaques alvéolées pour faciliter le repi­quage par la suite. 

Vous pou­vez aus­si prof­iter de l’hiver pour tester de faire ger­mer des micro pouss­es dans votre cui­sine !

J’espère que ces quelques con­seils sauront vous aider et vous occu­per jusqu’au mois prochain. Bon jar­di­nage à toutes et à tous !

Cet arti­cle est rédigé par Elise Rui­ba. Après plusieurs années à tra­vailler dans la vie cul­turelle nan­taise, Élise a choisi l’autre cul­ture : celle de la terre. Elle a fait plusieurs woof­in­gs qui l’ont con­va­in­cue de la néces­sité des métiers en lien avec l’a­gri­cul­ture. Elle a ensuite eu le plaisir de faire par­tie de l’équipe de La Box à Planter et y con­ce­vait des box pour met­tre des graines entre les mains des débutant.e.s en leur appor­tant tous ses meilleurs con­seils. Aujour­d’hui, elle con­tin­ue d’ap­pren­dre à tra­vers des stages, des for­ma­tions et du bénévolat. Pour suiv­re les aven­tures vertes d’Elise, retrou­vez-la sur Insta­gram : @sicauplants

Vous avez aimé cet arti­cle ? Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.