d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La rotation des cultures au potager

La rotation des cultures au potager

La rotation des cultures au potager, c’est l’association des plantes entre elles, dans le temps. Cela signifie que l’on ne plantera pas le même légume au même endroit deux années de suite. Cela s’applique au niveau des espèces mais aussi des familles de légumes. Le principe est de se faire succéder les plantes au potager, d’année en année.

A ne pas confondre avec la succession des cultures qui se fait de saison en saison, au cours d’une même année. Celle-ci permet d’avoir toujours des fruits ou des légumes à récolter, mais aussi de ne jamais avoir de sol nu.

La rotation des plantes en quoi est-ce important ?

Le principe de la rotation des cultures repose sur les besoins en nutriments des plantes. Les plantes n’ayant pas les mêmes besoins en nutriments, si on remettait la même plante au même endroit, le sol s’épuiserait de la même façon d’années en années. Au bout d’un certain temps, la plante aurait épuisé le sol en nutriments dont elle a besoin et les récoltes s’amoindriraient. On ne veut ni épuiser le sol, ni ralentir sa production de légumes (surtout lorsque l’on a un petit espace !).

De la même façon, cultiver la même plante de façon répétitive, au même endroit, favorise la prolifération des nuisibles et des maladies, qui s’installent durablement, dans le confort d’un environnement qui ne varie jamais.

On parle plutôt de rotation lorsque l’on a affaire à de grandes zones de monocultures. Imaginez un champ ou une serre rempli.e de tomates, on imagine aisément qu’il serait mauvais de replanter des tomates au même endroit l’année suivante.

En pratique

Il existe différentes façons de procéder, selon les familles ou les types de plantes.

Pour simplifier on part des types de légumes en fonction de la partie que l’on consomme :

– racines : carottes, navets, radis, oignons ; peu gourmands en nutriments

– fruits : tomates, poivrons, courges, courgettes ; dits « gourmands » car leur besoin en nutriments est important

– graines : petits pois, haricots ; permettent d’enrichir le sol en azote, par fixation de l’azote de l’air dans le sol

– feuilles : épinard, chou, salade ; besoin en azote important

On peut effectuer ce type de rotation :

La rotation du potager
Illustrations Madleen Muret

Et ainsi de suite.

Les légumes feuilles ayant un fort besoin en azote se placent après les légumes graines qui auront justement enrichi le sol en azote. Viennent ensuite les légumes racines ayant des besoins limités et la capacité de puiser les nutriments en profondeur. Enfin on placera les légumes fruits ayant un fort besoin en matière organique en y ajoutant une dose de compost.

NB : il existe de nombreuses variations à ce schéma, au lieu de mettre les légumes graines apportant de l’azote au sol, avant les légumes feuilles qui en ont besoin on pourrait faire l’inverse : mettre les légumes graines après les légumes feuilles, ils vont ainsi régénérer le sol. Ceci n’est qu’une suggestion que vous pouvez bien sûr adapter, le mieux est de tester et de faire des modifications si besoin

Et pour les petits espaces ?

Dans de petits espaces, tels que des pots ou petites jardinières ne pouvant contenir qu’un gros plant (chou, tomate, courge…) je vous conseille de simplement renouveler votre substrat. Pour cela vous pouvez vider tous vos pots et mélanger leur contenu avec du compost ou de l’engrais. Ce substrat enrichi sera prêt à recevoir n’importe quel nouveau type de plant !

Rotation au potager

Pour les espaces un peu plus grands tels que grandes jardinières sur pieds ou petits potagers de jardin il n’est pas toujours nécessaire de procéder à une rotation si vous avez déjà mélangé vos cultures au sein de vos carrés potagers. En revanche, si vous avez planté en majorité une famille de légumes, je vous conseille de le faire. C’est mon cas puisque j’ai une jardinière contenant en majorité des petits pois et haricots, une autre contenant tomates, poivrons et aubergines et enfin une avec les courges et les courgettes.

Bien sûr, ces jardinières comportent aussi d’autres légumes ayant un cycle de croissance plus court comme les radis, les salades et les épinards. Toutefois, les plants les plus importants appartiennent tous à une même famille, qu’il faut ainsi faire varier d’année en année.

Focus sur les plantes aromatiques et vivaces

Ces plantes n’ont pas besoin de subir la rotation des cultures, elles peuvent rester en place de nombreuses années. Vous pouvez tout de même leur apporter un peu d’engrais et compléter les pots avec du terreau qui a tendance à se tasser au fil des années. Il s’agit des fraises, artichauts, des asperges, du thym, des oignons rocamboles, etc.

Retrouvez tous les conseils pour entretenir votre potager dans le Numéro 4 – Hiver 2020 « Imaginer ». Texte par Laura Chevalier.

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !