d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Planter des engrais verts en automne

Planter des engrais verts en automne

Les engrais verts, ce sont des plantes que l’on choisit de semer et de cultiver pour ne pas les récolter. Elle est là pour protéger le sol et améliorer la fertilité de son potager. Ce couvert végétal semé à la fin de l’été ou en automne a vocation à être restitué à la terre. Soit en étant simplement fauché, soit en étant enfoui de façon superficielle. Suite aux cultures potagères estivales, qui ont puisé dans les ressources souterraines, ils permettent de reconstituer les réserves en nutriments du sol.

Quand les planter ?

Les engrais verts se sèment généralement entre le mois d’août et la mi-octobre en fonction des espèces cultivées. 

Certains engrais verts peuvent être semés au tout début du printemps, de début mars à mi-avril selon les zones climatiques. Ce sont en général des espèces, comme le lupin ou la vesce,  qui craignent les gelées hivernales. Attention : évitez de les semer aux endroits où vous avez prévu des cultures précoces comme le chou, la carotte, la laitue ou l’oignon, car le risque de concurrence serait dommageable pour votre potager. 

Comment choisir quels engrais verts planter ?

Les engrais verts à privilégier diffèrent en fonction de l’objectif souhaité. 

  • Pour décompacter un sol lourd ou faire concurrence aux plantes adventices* : seigle + vesce d’hiver.

> Le seigle, graminée au système racinaire très développé, permet d’ameublir la terre. Tandis que la vesce va couvrir le sol et étouffer les “mauvaises herbes”.

  • Pour améliorer la fertilité du sol et l’enrichir en azote : trèfle, vesce d’hiver, lupin ou luzerne.
  • Pour protéger la terre pendant l’hiver : phacélie à feuilles de tanaisie, seigle ou moutarde.

> À condition de les semer suffisamment tôt pour que la culture ait le temps de se développer et de couvrir le sol avant les premières gelées d’hiver.

Lesquels pour mon potager ?

Si vous disposez d’un grand potager, laissez une partie de votre parcelle en “jachère cultivée” grâce à ces engrais verts pendant un cycle entier. Les inclure dans vos rotations de culture permettra de reposer le sol et de le conserver en parfaite santé. Cela peut être aussi très bénéfique si vous subissez régulièrement des attaques de nuisibles. En l’absence des plantes avec lesquelles ils se nourrissent, le cycle de reproduction et de développement est perturbé. La population finit par s’éteindre. Là encore, il faudra veiller à bien choisir la famille botanique de l’engrais vert cultivé. Si votre potager est envahi par la piéride du chou, évitez de planter de la moutarde blanche ou du radis. Ils sont de la même famille et serviraient de garde-manger au nuisible…

Si vous cultivez vos légumes en carrés potagers ou en pots, il est aussi possible et même recommandé de semer des engrais verts d’automne ! Le volume de terre fertile étant plus faible que dans un potager en pleine terre, le sol s’épuise plus rapidement. Il a besoin d’être enrichi régulièrement. L’espace à cultiver est compté, donc pas question d’attendre le printemps. Les engrais verts feraient une sérieuse concurrence à la croissance de vos plantations et semis potagers. Il est préférable dans ce cas de choisir des espèces de croissance rapide, résistantes au froid. Elles sont capables de restituer naturellement des nutriments pour nourrir les cultures suivantes.

 > Engrais verts à privilégier dans ce cas : phacélie, vesce, moutarde, colza, seigle.

Portraits de quelques engrais verts

Le seigle :
Le seigle est semé d’août à octobre, il a la particularité de germer en hiver mais de pousser au printemps. Son système racinaire très développé est le champion pour améliorer la structure du sol. On l’associe souvent à une légumineuse afin de ne laisser aucune place possible aux herbes indésirables. Il faudra néanmoins l’arracher et non pas le faucher avant la mise en place des cultures.
La moutarde :
La moutarde est intéressante pour les semis tardifs. Elle croît rapidement et supporte des températures négatives, mais elle craint la sécheresse. Son système racinaire pivotant décompacte le sol en profondeur. Elle enrichit également la terre en potassium car elle est capable de l’extraire des roches.
La phacélie :
La phacélie à feuilles de tanaisie est facile à cultiver, sa croissance est rapide et elle supporte des températures allant jusqu’à -10 °C. Elle possède de nombreuses fleurs très appréciées des insectes pollinisateurs et un feuillage abondant qui fournira un paillis intéressant. Il conviendra néanmoins de la semer assez tôt (fin août au maximum) pour profiter de tous ses bienfaits.
La vesce d’hiver :
La vesce a, elle aussi, une croissance rapide mais elle est plus exigeante en eau et s’accommode mal des automnes très secs. Elle produit une importante biomasse végétale et elle enrichit le sol en azote. Son fort pouvoir couvrant lui permet de se débarrasser des mauvaises herbes en les étouffant. On la sème entre août et mi-octobre, très souvent accompagnée d’avoine ou de seigle.

Conseils pour débuter avec les engrais verts

Mettre en place des engrais verts au potager peut s’avérer complexe pour les néophytes. Voici un pas-à-pas pour vous aider à bien démarrer :

> Quels engrais verts choisir ? La phacélie à feuilles de tanaisie, le seigle, le sarrasin ou la moutarde sont idéaux car ils ne demandent que peu de soins et poussent rapidement. Les plantes à fleurs comme les soucis ou les tagètes (œillets d’Inde) sont aussi faciles d’entretien.

> Où les trouver ? Vous trouverez les graines pour réaliser vos semis d’engrais verts en jardinerie, chez les semenciers (La Ferme de Sainte Marthe, La Box à Planter ou Kokopelli, par exemple) ou pour certaines en magasin bio (rayon “graines à germer”). Certaines plantes fleuries comme les tagètes ou les soucis peuvent s’acheter directement en plants (plus facile pour les débutants !), en jardinerie ou chez un pépiniériste.

> Quand les semer ? Les graines se sèment dès la fin des récoltes, à partir du mois d’août, au fur et à mesure que les parcelles du potager se libèrent une fois la culture des légumes terminée. Certaines plantes peuvent être semées jusqu’à mi-octobre. 

> Comment les semer ? Retirez tout d’abord le paillage puis répartissez les graines le plus uniformément possible à la surface du sol, soit à la main, soit en utilisant un semoir. Après avoir recouvert les semences d’un peu de terre et arrosé, remettez le paillage pour protéger les semis. Si vous avez acheté un plant, écartez le paillage pour faire le trou puis disposez la plante, refermez le trou, arrosez et remettez le paillage en place.

> Focus carrés potagers ou culture en pots : Préférez la vesce et la phacélie à feuilles de tanaisie qui conviendront mieux pour les petits espaces. Pour les semer, suivez les étapes décrites ci-dessus.

Retrouvez l’article complet sur les engrais verts ans le Numéro 7 « Agir » – Automne 2021, rédigé par Caroline Baly.

Vous avez aimé cet article ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !