Faire germer un noyau d’avocat

Apprenez à faire ger­mer un noy­au d’av­o­cat pour obtenir une jolie plante gra­tu­ite. En eau ou en terre, vous avez le choix des tech­niques.

par | 22 avril 2022

Faire ger­mer un noy­au d’av­o­cat, c’est non seule­ment assez facile mais ça per­met surtout d’avoir une jolie plante gra­tu­ite­ment et de ne pas jeter les noy­aux à la poubelle. Atten­tion par con­tre, une fois que vous aurez com­pris la tech­nique et ce qui fonc­tionne chez vous, vous risquez d’y pren­dre goût !

On vous pro­pose deux tech­niques dif­férentes pour réus­sir à faire ger­mer votre noy­au, à tester en fonc­tion de vos réus­sites et de vos échecs. 

A savoir avant de faire germer un noyau d’avocat

1 — Le noy­au peut met­tre plusieurs semaines à pouss­er, jusqu’à plusieurs mois !

2 — Comme toute tech­nique de ger­mi­na­tion, elle don­nera de meilleures résul­tats au printemps/été, lorsque les tem­péra­tures sont plus élevées et l’en­soleille­ment plus impor­tant.

3 — Veillez à met­tre le noy­au dans le bon sens, la pointe vers le haut. La racine sor­ti­ra en bas et la pousse, future plante de l’avocatier, par le haut. Par­fois, elles sor­tent simul­tané­ment, par­fois l’une après l’autre, ça n’aura pas d’incidence sur la pousse. 

4 — Si vous réus­sis­sez à obtenir une plante, n’oubliez pas de lui apporter les soins néces­saires. Un avo­cati­er pousse dans un cli­mat plus chaud et humide que chez nous. Il n’apprécie pas du tout l’air sec de nos intérieurs, notam­ment en hiv­er. Vous pou­vez le met­tre sans prob­lème en extérieur, en veil­lant à le pro­tégeant lors des gelées hiver­nales.

Crédits : Emi­lie Mas­sal

Technique 1 : la germination du noyau dans l’eau

Au préal­able, net­toyez bien votre noy­au (vous pou­vez même le faire trem­per 24h dans l’eau), puis lais­sez le séch­er com­plète­ment, 24h min­i­mum.

Déposez ensuite votre noy­au les fess­es dans un petit verre d’eau ! Le côté pointu doit être en haut et vous pou­vez faire tenir votre noy­au avec des allumettes ou des cures-dents si besoin.

Installez le noy­au dans un endroit lumineux et chaud, veillez à chang­er l’eau si elle se trou­ble et à en rajouter si elle s’évapore. La base du noy­au doit tou­jours être immergée dans l’eau afin de pou­voir ger­mer.

Et on patiente !

Numéro 9 Print­emps 2022 “Grandir”

Technique 2 : la germination du noyau en terre

En cas de noy­au récal­ci­trant, n’hésitez pas à tester cette deux­ième méth­ode qui donne de très bons résul­tats !

Après avoir net­toyé votre noy­au, plantez-le à moitié dans un petit pot de ter­reau uni­versel (ou spé­cial plantes vertes). Comme dans l’eau, le côté pointu est vers le haut, en dehors de la terre. 

Installez ensuite votre pot dans un endroit lumineux et chaud, en veil­lant à arroser régulière­ment, sans excès pour ne pas le faire pour­rir. 

Cette tech­nique prends par­fois plus de temps mais si vous gardez tou­jours la terre légère­ment humide, elle fonc­tionne très bien. 

Astuce : si vous avez com­mencé avec la pre­mière tech­nique sans résul­tat au bout du plusieurs semaines, trans­férez le noy­au en terre !

Illus­tra­tion Édouard Rowe­hy

Planter son noyau d’avocat germé

Vous pou­vez planter votre noy­au ger­mé, une fois qu’il a deux petites pouss­es et qu’il atteint au moins 10 cm. Si vous avez réal­isé la deux­ième tech­nique, changez sim­ple­ment le pot pour un diamètre un peu plus grand et un peu de nou­veau ter­reau. 

Pour le planter, c’est sim­ple : choi­sis­sez un pot assez pro­fond (mais pas for­cé­ment très large). Faites un trou dans la terre pour y dépos­er la racine. Elle peut s’en­rouler, ce n’est pas grave, elle pren­dra sa place tout seul. Vous pou­vez enter­rer com­plète­ment le noy­au ou le laiss­er dépass­er. C’est un aspect “déco­ratif” plus qu’u­tile !

Les pre­mières semaines, veillez à le met­tre dans un endroit très lumineux et de tou­jours garder la terre humide. N’hésitez pas à le vapor­is­er d’eau pen­dant l’hiver ou à le sor­tir si ses feuilles brunis­sent.

Quand il aura dévelop­pé plusieurs feuilles, veillez à le pin­cer pour qu’il fasse des ram­i­fi­ca­tions et qu’il s’épaississe. Il suf­fit de couper la petite tête de feuilles tout en haut (elle est générale­ment au milieu de deux grandes feuilles).

Atten­tion, faire ger­mer ses noy­aux d’avocat devient vite addic­tif !

Retrou­vez tous les con­seils pour faire pouss­er votre noy­au d’av­o­cat dans le Numéro 5 – Print­emps 2021. Illus­tra­tions par Edouard Rowe­hy.

Vous avez aimé cet arti­cle ?   Épin­glez-le sur Pin­ter­est pour le retrou­ver plus tard !

Derniers articles

À faire au potager en été

À faire au potager en été

Avec l'arrivée de l'été, le potager bat son plein. Les jours allongent, la chaleur s'installe et le jardin change de jour en jour, dans une explosion de vie et de couleurs. Si le printemps est une période de plantations intense, l'été au potager implique surtout une...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.