Des fleurs au potager

Si vous dis­posez d’un potager, en pleine terre ou sur un bal­con, la présence de fleurs à prox­im­ité sera d’une grande util­ité.

par | 12 janvier 2022

fleurs potager

Les fleurs au potager servi­ront à attir­er les insectes pollinisa­teurs, dont vos légumes auront besoin pour se repro­duire, mais aus­si à repouss­er cer­tains nuis­i­bles grâce à leurs puis­santes odeurs. 

Au jardin, vous pou­vez sim­ple­ment laiss­er un espace sauvage en bor­dure des cul­tures, car les insectes pollinisa­teurs appré­cient par­ti­c­ulière­ment les fleurs que l’on qual­i­fie de “mau­vais­es herbes” ou de fleurs sauvages : pis­senl­its, pâquerettes, coqueli­cots, cam­pan­ules, etc.

Au bal­con, vous avez la pos­si­bil­ité d’intercaler de plus petites fleurs dans vos pots de légumes, comme les soucis, les œil­lets d’Inde ou les cos­mos. Pensez aux plantes aro­ma­tiques, faciles à cul­tiv­er en pots, dont les fleurs sont très appré­ciées par les abeilles et les papil­lons. 

De plus, la plu­part des fleurs intéres­santes au potager sont, de plus, comestibles : on peut donc mêler l’utile à l’agréable !

LES INDISPENSABLES

  • L’œillet d’Inde

Il est indis­pens­able aux tomates : il favorise leur pro­duc­tion, aide leur développe­ment et les pro­tège. De manière générale, il éloigne les par­a­sites du sol et les insectes indésir­ables. Près des pommes de terre et des fraisiers, son odeur fera fuir et paral­y­sera les néma­todes, de puis­sants indésir­ables. Même en potager urbain, ne faites pas l’impasse sur l’œillet !

  • Le souci offic­i­nal

Très facile à cul­tiv­er, le souci éloigne les par­a­sites et donne de jolies touch­es orange à votre potager. Lais­sez-le en place : en automne, il fab­ri­quera des graines et se sèmera tout seul pour l’année d’après !

LA PLANTE ANTI-PUCERONS

  • La capucine

En plus d’éloigner les punais­es de la courge, elle attire les pucerons : ils se réga­lent de cette plante mar­tyr. Placez-en à plusieurs endroits, si pos­si­ble.

LA PLUS APPÉTISSANTE

  • La bour­rache

La bour­rache est une plante mel­lifère qui pro­tégera les choux des che­nilles et des limaces. Ses fleurs déli­cates sont non seule­ment très belles, mais aus­si déli­cieuses ! Elle sera de bonne com­pag­nie pour les épinards, les pommes de terre, les frais­es ou les poirées, car elle apporte du potas­si­um. Atten­tion : la bour­rache est envahissante et peut facile­ment dépass­er les 60 cm de hau­teur.

LA PLUS RUSTIQUE

  • La lavande

Son odeur puis­sante décourage les pucerons et repousse les mulots. C’est donc une bonne alliée, si vous habitez en pleine cam­pagne ! Priv­ilégiez la plan­ta­tion en pot car la lavande demande peu d’eau, con­traire­ment à la plu­part des légumes.

LA NOURRICIÈRE

  • La con­soude

Cette fleur est indis­pens­able au potager : c’est un engrais naturel pour les plantes. En effet, elle attire les bac­téries qui ren­dent l’azote de l’air assim­i­l­able par les plantes. C’est donc une sorte d’aimants à nutri­ments ! Elle pour­ra aus­si être util­isée en purin pour enrichir la terre en péri­ode de crois­sance ou éloign­er les par­a­sites. 

Décou­vrez tous nos con­seils pour appren­dre à semer ou planter vos fleurs au potager dans le Numéro 5.

Cet arti­cle est issu de l’ar­ti­cle “Pré­parat­ifs d’hiv­er au potager” du Numéro 4 — Hiv­er 2020 “Imag­in­er”, par Guil­laume Marinette.

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.