d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Commencer un potager de zéro

Commencer un potager de zéro

Le printemps est déjà là et vous avez peut-être envie de vous lancer dans l’aventure du potager. Il est encore temps ! Nous vous donnons quelques conseils, simples et pratiques, pour réussir un beau potager.
Si vous démarrez de zéro, suivez-nous  !

Le potager en pots

C’est le moins complexe pour commencer ! La culture « hors sol » comme son nom l’indique, n’a pas de contact avec le sol et il va falloir recréer artificiellement ce dont les plantes ont besoin. 

1. Choisissez bien vos contenants
Que ce soient des pots, des jardinières ou des bacs, ils doivent être toujours percés pour évacuer l’eau !

  • Les petits à moyens formats (jardinières classiques de 40 cm, pots de 20 à 40 cm de diamètre ou jusqu’à 20 l) : idéal pour cultiver des légumes racines (radis, betteraves, navets) ou des légumes feuilles (salades, aromates, épinards…).
  • Les grands formats (40 cm de profondeur minimum, des bacs de 70 l minimum) : pour cultiver des légumes fruits (tomates, concombres, courgettes) ou faire des associations de plusieurs légumes.

2. Travaillez bien la terre

Matériel

  • Des billes d’argile (ou petits cailloux, pots en terre cuite cassés en morceaux…) pour faire une couche de 3 cm minimum au fond des contenants. 
  • Du terreau : universel (qu’il faudra enrichir dès le départ) ou du terreau spécial potager.
  • De l’amendement : c’est-à-dire de quoi enrichir la terre ! Du compost, du lombrithé, de l’engrais organique (liquide, bâtonnets ou poudre).
  • Du paillage : de quoi recouvrir la terre pour éviter l’évaporation de l’eau.
    En récup’ : des feuilles mortes, des aiguilles de sapin, des morceaux de carton…
    À acheter : de la paille, du lin, des écorces…

Pour que vos plantes se développent convenablement, le drainage et le paillage sont conseillés.

Mode d’emploi pour débuter

Au fond de votre contenant, disposez une couche de 3 cm de drainage et recouvrez de terreau. Si c’est un vieux terreau ou s’il est universel, ajoutez 1/3 du volume de compost ou de l’engrais organique (les quantités sont indiquées sur le paquet). Après la plantation, il faudra uniquement recouvrir la terre de paillage et penser à renouveler l’amendement en cours de saison (début d’été – fin d’été).

Le potager au sol

Si vous avez un jardin et que vous souhaitez y installer un potager, il y a des dizaines de techniques différentes qui dépendent du moment où vous débutez, de la taille du potager, de votre temps et de l’argent que vous souhaitez y investir !

1. Adoptez l’option en carré

Même au jardin, vous pouvez cultiver presque hors-sol… en installant des carrés potager ! 

Inconvénient : le coût ! En dehors des carrés (que vous pouvez aussi construire), il faudra énormément de terre végétale pour les remplir.

Avantage : la saison démarre directement et avec facilité puisque la terre est ajoutée, donc meuble, riche, etc. Cette technique est très utile si votre terre est trop complexe à améliorer rapidement.

Astuce : remplissez le carré avec 3/4 de terre végétale et 1/4 de compost mûr. Arrosez et plantez directement !

2. Préférez la culture en butte
On s’affranchit du sol en cultivant sur buttes. C’est finalement un peu le même concept que les carrés puisqu’on ne cultive pas dans le sol de départ. Mais la technique est différente : il s’agit de remonter la terre pour former des buttes et d’alterner des couches de différentes matières pour l’améliorer.

Conseils pour créer des buttes : direction cet article !


3. Optez pour une méthode rapide

Pour créer une nouvelle zone de culture sur une pelouse, il faut traditionnellement beaucoup travailler la terre et l’enrichir. Pour aller plus vite, il est possible de « tricher » !

Avantage : on va plus vite, surtout si vous démarrez au printemps, période où il faudra semer et planter sans tarder, et on améliore la terre rapidement.

Inconvénient : en fonction de la nature de votre sol, il faudra plus ou moins ajouter de quoi améliorer votre sol (lire en fin d’article : La nature de votre sol).

Mode d’emploi

Délimiter une (ou plusieurs) zone de culture de 1,20 m de large et la longueur de votre choix (2 m, c’est déjà cool). Pensez qu’il faut pouvoir faire le tour de votre parcelle et accéder facilement au centre, sans écraser des plants. Si vous avez le temps, recouvrez la pelouse de cartons ou d’une bâche pour « tuer » la pelouse et pouvoir l’enlever plus facilement. Sinon, une grande pelle et hop ! on retire les 10 premiers centimètres. Ensuite, ajoutez une couche de compost mûr, du sable (grossier), de la cendre, de la terre végétale… Bref, tout ce qui peut améliorer le sol ! Arrosez et laissez travailler le sol au moins deux semaines avant de planter. 

Vous pouvez très bien ajouter des carrés à même le sol pour délimiter plus facilement l’espace : enfoncez aux 2/3 et remplissez avec du compost et de la terre végétale sur le dernier tiers.

Dernier conseil : pour les potagers en pleine terre, n’hésitez pas à ajouter des pots ! Des grands pots pour accueillir les plantes envahissantes comme la menthe ou des petites jardinières tout autour pour faire une bordure de fleurs par exemple !

La nature de votre sol (en résumé)

Pour connaître la nature de la terre, creusez sur 20 cm de profondeur et sortez une petite quantité. Rien qu’au toucher, vous verrez déjà s’il y a beaucoup de sable ou si elle est très argileuse et si vous pouvez former une boule compacte.

Pour avoir une terre équilibrée, il faut environ 60 % de sable, 20 à 30 % d’argile et le reste d’humus. Une bonne terre se reconnaît à sa couleur noire, avec beaucoup de vie et peu d’odeur. 


Terre argileuse : très courante au jardin, sous le gazon. Elle ressemble à de la pâte à modeler gorgée d’eau. Il faudra l’aérer avec du compost et du sable.

Terre sableuse : plus rare, souvent près du littoral, c’est une terre très pauvre qu’il faudra alourdir avec beaucoup de compost.

Terre calcaire : elle se reconnaît à la quantité de cailloux qui vont remonter à la surface ! Il faut alors éviter de trop retourner la terre et plutôt opter pour le carré au sol pour y ajouter 1/3 de terre végétale + compost.

Conseils shopping

terre à planter 

lombricompost pour les balcons

paillage de chanvre 

carrés potager classique 

sable de rivière