Hôtel à insectes — DIY

Aider nos alliés au jardin en cette péri­ode de raré­fac­tion de ressources naturelles en instal­lant un hôtel à insectes.

par | 23 février 2020

Aider nos alliés au jardin en cette péri­ode de raré­fac­tion de ressources naturelles en instal­lant un hôtel à insectes.

On aurait par­fois ten­dance à l’oublier, blot­tis au chaud sous une cou­ette mais, la sai­son froide porte bien son nom et n’affecte pas seule­ment nos jolis potagers mais aus­si cer­tains de leurs indis­pens­ables alliés : insectes et oiseaux com­pris. 

Tout comme pour nos plantes, l’hiver est la sai­son idéale pour leur mon­tr­er un peu de grat­i­tude et les aider à pass­er cette sai­son dif­fi­cile. Une fois le print­emps revenu les insectes pour­ront ain­si butin­er joyeuse­ment nos plan­ta­tions et les oiseaux se repaître des petits indésir­ables qui s’attaquent sans ver­gogne à nos pré­cieuses cul­tures. 

Pour les oiseaux, rien de tel qu’une jolie petite maison­nette en bois (fab­riquée par vos soins ou achetée) four­rée de paille ou de foin. Si votre espace ne per­met pas d’accueillir ce genre de con­struc­tion en toute sécu­rité, de petites boules de graines fer­ont ample­ment l’affaire pour rem­plir les estom­acs de nos amis ailés. Réalisez vous-même vous tente, vous pou­vez utilis­er cette recette. Si vous optez pour une ver­sion indus­trielle, priv­ilégiez celles à base de graiss­es végé­tales et les plus naturelles pos­si­bles.

En ce qui con­cerne les insectes, il y a dans le numéro 2 des “Vrais secrets de grand-mère” un joli Do It Your­self d’hôtel à insectes ! 

En voici les grandes lignes :

Matériel :

  • Pour les coc­cinelles : feuilles mortes, briques per­cées, planchette, gravier.
  • Pour les chrysopes : bûch­es per­cées, boîtes vides, feuilles de papi­er frois­sé.
  • Pour les abeilles soli­taires : bûch­es per­cées.
  • Pour les perce-oreilles : pots de fleurs retournés avec de la paille.
  • Pour les petites guêpes noires : tiges à moelle (rosier, fram­boisi­er)
  • Pour les carabes : vieilles bûch­es, branch­es.

Comment s’y prendre :

La con­struc­tion s’effectue sur le mode de la mai­son de poupée : chaque espèce a sa cham­bre. Pour les coc­cinelles on empile les planchettes de bois avec du gravier entre cha­cune. Pour les perce-oreilles on sus­pend des pots retournés rem­plis de paille ou de foin, et ain­si de suite. Le toit se doit d’être imper­méable.

Une fois votre palace 5 étoiles fini, installez le dans un coin tran­quille et abrité de votre potager. 

Quant aux paresseux, vous pou­vez évidem­ment aus­si acheter une ver­sion toute faite dans n’importe quelle jar­diner­ie. 


Mer­ci à Noémie Melen pour cet arti­cle.

Derniers articles

Choisir ses fleurs mellifères

Choisir ses fleurs mellifères

Le terme de fleurs mellifères ou nectarifères fait joliment référence aux substances que celles-ci produisent. Symboles de la coévolution des végétaux et des animaux, ces plantes jouent un rôle primordial pour la biodiversité. Elles nourrissent de nombreux insectes...

lire plus

Rechercher dans le blog

Inscrivez-vous à la newsletter

Chaque mois, on vous envoie des conseils jardinage, une recette, l’agenda des événements nature, une sélection de livres, podcasts, docus… ainsi que quelques infos sur le mag !
En cadeau pour toute inscription : notre guide “Le potager pour débutants” !

Désinscription possible en un clic.