d

Alienum phaedrum torquatos
nec eu, vis detraxit periculis ex,
nihil expetendis in mei.

contact
neva@office.com
+456933336454
2606 Saints Alley
Tampa, FL 33602
Follow Us

Arrosage : stop au gaspillage !

Arrosage : stop au gaspillage !

Quel dommage que de faire couler l’eau du robinet pour arroser ! Pour un arrosage écologique, pensez à récupérer toutes les eaux utilisées au quotidien : elles sont non seulement adaptées mais bien souvent très bénéfiques pour vos plantations.

Voici les types d’eau de récupération que vous pouvez utiliser sans crainte pour vos plantes :

RESTE DE THÉ

S’il est non sucré et pas trop aromatisé. À diluer s’il est trop concentré.

RESTE DE CAFÉ

S’il est non sucré, non aromatisé et à petites doses quand même…

EAU DE CUISSON DES LÉGUMES

De préférence si les légumes sont bio et si l’eau est non salée. À utiliser une fois refroidie, pour éviter d’ébouillanter vos plantes ! Ne pas utiliser l’eau de cuisson des pommes de terre, pâtes ou riz qui contient de l’amidon.

EAU DE CUISSON DES ŒUFS

À utiliser froide également. Elle est pleine de nutriments excellents pour les plantes

EAU DU SÈCHE LINGE

Si vous utilisez de la lessive écologique et en petite quantité.

EAU DE L’AQUARIUM

Les algues et les matières fécales des poissons sont d’excellents fertilisants !

EAU DU BAIN

Si vous utilisez du savon bio et en petite quantité.

EAU DE PLUIE

Sans souci, bien sûr. Si vous récupérez de grandes quantités d’eau, pensez à recouvrir le contenant d’un couvercle opaque pour lutter contre les algues ou au moins d’un grillage pour éviter les larves de moustique.

TOUS LES “RESTES”

L’eau qu’on fait couler en attendant qu’elle chauffe, les verres d’eau non
finis, etc.


Astuces pratiques

Prenez le réflexe d’installer un grand saladier muni d’un bec verseur dans votre évier dès que vous faites couler l’eau pour nettoyer des légumes, rincer un ustensile… Une fois plein, vous pouvez vous en servir directement ou verser l’eau dans votre grand arrosoir, prêt pour le prochain arrosage !

Procurez-vous un ou deux grands arrosoirs, que vous laissez à l’extérieur : ils se rempliront lors des pluies et seront ainsi prêts à l’emploi !

Vous pouvez également chiner une grande jarre et y verser vos surplus d’eau. Si la jarre est trop lourde pour être manipulée, plongez-y une bouteille en plastique (bouteille de lait par exemple) pour la remplir et arroser.

Cet article est paru dans le Numéro 2 de Veìr Magazine